Skip to main content

Un avenir durable prospère grâce aux projets d’hydrogène vert du Canada atlantique

Cette image montre une vue aérienne de l'installation d'EverWind Fuels à Point Tupper. On peut voir l'usine principale ainsi que le parc éolien et le système solaire photovoltaïque (PV), entourés d'eau et d'arbres.
News Type
Connaissances
Par
Invest in Canada
Date

Dans la quête d’un avenir durable, des solutions innovantes émergent pour relever les défis pressants du changement climatique et de la transition énergétique. Parmi celles‑ci, l’hydrogène vert est reconnu comme étant l’une des nombreuses solutions qui seront nécessaires pour décarboniser l’économie partout dans le monde.  

L’hydrogène vert est un combustible propre extrait par un processus appelé électrolyse, qui nécessite de diviser les molécules d’eau en hydrogène et en oxygène en utilisant de l’électricité renouvelable, comme le vent et l’énergie solaire. Contrairement aux méthodes classiques de production d’hydrogène qui s’appuient sur des combustibles fossiles, la production d’hydrogène vert n’émet aucun gaz à effet de serre, ce qui en fait un vecteur énergétique propre et durable. Cette polyvalence le rend particulièrement adapté aux grands secteurs d’émissions comme le transport commercial et le transport maritime à longue distance, l’agriculture et la production d’engrais verts, ainsi qu’aux industries travaillant avec des températures élevées comme celles de fabrication de métaux.  

Exploiter la puissance de l’hydrogène vert 

Certains des projets les plus avancés et les plus novateurs dans cet espace se trouvent au Canada atlantique, où on a annoncé près d’une douzaine d’investissements et dont les usines seront en service d’ici 2030. En tirant parti de l’énergie éolienne abondante de la région, elle devient un centre de production d’hydrogène vert, ce qui réduit les émissions et décarbonise le Canada.  

L’incidence de cette transition durable présente des avantages pour les générations à venir, en particulier pour les zones rurales, qui voient de nouvelles possibilités économiques émerger de ces efforts. En fait, l’hydrogène vert fait partie du secteur canadien de l’énergie propre, qui employait près d’un demi‑million de personnes en 2021 et devrait croître de près de 50 % d’ici 2030. 

En outre, l’hydrogène vert améliore la sécurité énergétique en diversifiant le bouquet énergétique. À mesure que le Canada s’efforce de réduire sa dépendance aux combustibles fossiles et de passer aux sources d’énergie renouvelable, l’hydrogène devient un facteur clé de cette transition.  

Projets d’hydrogène vert : là où se rencontrent les incidences économique et durable 

L’une des entreprises phares de ce secteur innovant est la EverWind Fuels. En raison de son projet initial situé à Point Tupper, au large de la Nouvelle‑Écosse, cette entreprise construit un parc éolien et un système photovoltaïque (PV) solaire dans le but d’exploiter les abondantes ressources éoliennes de la région pour la production d’hydrogène et d’ammoniac verts, avec l’appui de ses partenaires associés autochtones Membertou, Paqtnkek et Potlotek.  

La première phase du projet devrait être opérationnelle d’ici 2026. Une fois terminé, EverWind Fuels produira de l’hydrogène et de l’ammoniac verts à grande échelle pour décarboniser les marchés canadiens et mondiaux. De façon plus impressionnante, c’est le seul projet dans l’hémisphère occidental à avoir les approbations requises pour l’évaluation environnementale et les études de conception technique de première ligne (FEED) pour exécution de sa première phase. En s’appuyant sur le succès de sa première phase en Nouvelle‑Écosse, EverWind prévoit construire à Terre‑Neuve un site supplémentaire où elle a obtenu d’importantes terres de la Couronne pour un projet de grande envergure, ainsi que des plans d’expansion en Nouvelle‑Écosse et par l’entremise d’éoliennes en mer.
 

« Le monde est à un moment charnière où l’hydrogène peut être la clé pour atteindre les émissions nettes zéro à l’échelle mondiale. Les investissements actuels au Canada atlantique démontrent déjà d’importants avantages économiques et de durabilité, et nous venons tout juste de commencer à exploiter les vastes possibilités et le potentiel de ce secteur. À Investir au Canada, nous sommes ravis de contribuer à faciliter l’expansion des entreprises mondiales dans ce secteur, en présentant des projets novateurs et transformationnels pour les communautés. » – Laurel Broten, PDG d’Investir au Canada
 

Également située en Nouvelle‑Écosse, Bear Head Energy est une autre entreprise qui élabore une installation de production d’hydrogène et d’ammoniac verts de grande envergure à Point Tupper. À la suite d’une étape importante franchie en avril 2023, Bear Head Energy a reçu l’approbation de l’évaluation environnementale, ce qui en fait l’un des rares sites en Amérique du Nord ayant reçu toutes les autorisations et qui est prêt pour la construction. Grâce à leur infrastructure et à 1 000 MW d’énergie éolienne dans les premiers stades de développement, Bear Head prévoit les premières livraisons d’hydrogène et d’ammoniac verts en 2028. 

À Terre‑Neuve‑et‑Labrador, le projet Nujio'qonik de World Energy GH2 à Stephenville a également reçu l’approbation environnementale. Dans le cadre du projet, le Canada exporterait un combustible qui produirait 1,2 M de tonnes d’ammoniac vert et 250 000 tonnes d’hydrogène vert chaque année – ne libérant que de la vapeur d’eau lorsqu’il est brûlé. 

 

Voici une vue à vol d'oiseau de ce à quoi ressemblera l'usine d'hydrogène de World Energy GH2 à Port of Stephenville, à Terre-Neuve-et-Labrador. Elle montre l'usine ainsi que l'eau et la terre environnantes.

Voici une vue à vol d'oiseau de ce à quoi ressemblera l'usine d'hydrogène de World Energy GH2 à Port of Stephenville, à Terre-Neuve-et-Labrador. Elle montre l'usine ainsi que l'eau et la terre environnantes.
 

Avantages directs pour les communautés côtières et rurales 

Le déploiement d’infrastructures d’hydrogène vert nécessite des investissements importants, mais il stimule également la croissance économique et crée des possibilités d’emploi dans les secteurs de la construction, de la fabrication et de l’ingénierie. Comme il est indiqué dans l’évaluation d’impact économique de Deloitte, au cours des trois prochaines années, les phases 1 et 2 du projet d’EverWind Fuels devraient créer près de 3 000 emplois directs et indirects permanents ainsi qu’environ 15 000 emplois dans le domaine de la construction et de soutien pour la Nouvelle‑Écosse. 

De plus, à mesure que l’hydrogène vert gagne du terrain en tant qu’autre option de combustible propre, il ouvre de nouveaux marchés et de nouvelles possibilités d’exportation, ce qui renforce la compétitivité économique du Canada sur la scène mondiale. L’accord d’exportation d’hydrogène entre le Canada et l’Allemagne, qui appuie simultanément les activités d’exportation du Canada et les objectifs de décarbonisation à l’échelle mondiale, en est un exemple. 

Enfin, les projets d’hydrogène vert peuvent catalyser l’innovation et les partenariats de recherche, stimulant les progrès technologiques et l’échange de connaissances. Les efforts de collaboration entre le gouvernement, l’industrie et le milieu universitaire peuvent stimuler le développement de technologies de pointe dans le domaine de l’exploitation de l’hydrogène. En fait, la Dalhousie University et un distributeur local de gaz naturel, Eastward Energy, ont annoncé en février 2024 qu’ils effectuaient des recherches pour explorer d’autres applications de l’hydrogène et aider les organismes de réglementation à comprendre les rapports de mélange de gaz naturel et d’hydrogène. 

Exploitation des ressources renouvelables du Canada atlantique 

L’émergence de projets d’hydrogène vert au Canada atlantique représente un changement de paradigme dans la production et la consommation d’énergie. En exploitant les ressources énergétiques renouvelables de la région, l’hydrogène vert offre une voie durable vers la décarbonisation tout en libérant des possibilités économiques et en favorisant la prospérité régionale.  

Au‑delà des considérations environnementales, les projets d’exploitation de l’hydrogène vert offrent des avantages économiques substantiels aux communautés locales et autochtones : stimuler la création d’emplois, attirer des investissements, bénéficier aux chaînes d’approvisionnement et aux entreprises locales, et favoriser le développement régional. 

Grâce à des efforts concertés et à des partenariats stratégiques, le Canada atlantique profite de son emplacement privilégié pour devenir un chef de file de la transformation environnementale tout en stimulant le changement social et économique. Il ouvre la voie à un avenir plus radieux et plus durable pour notre pays et ses générations à venir.  

Cet article fait partie d’une série d’Investir au Canada sur l’hydrogène vert. D’autres viendront au cours de l’année. En attendant, vous pouvez trouver plus de renseignements sur le secteur ici