Pour le trimestre se terminant le 30 septembre 2022

1. Introduction 

Le présent rapport trimestriel a été préparé par la direction tel qu’il est prévu à l’article 65,1 de la Loi sur la gestion des finances publiques, et selon les modalités prescrites par la Directive sur les normes comptables GC 4400 du Conseil du Trésor. Il devrait être lu de concert avec le budget principal des dépenses. Le présent rapport n’a pas fait l’objet d’une vérification externe ou d’un examen. 

1.1 Autorisations et mandat 

Tel qu’il est précisé dans la Loi sur Investir au Canada, en vue de soutenir la prospérité économique du Canada et d’y stimuler l’innovation, Investir au Canada a pour mission : 

  1. de promouvoir, d’attirer et de faciliter les investissements directs étrangers au Canada;  
  2. de coordonner les efforts du gouvernement et ceux du secteur privé et des autres intervenants en matière d’investissement direct étranger au Canada. 

1.2 Méthode de présentation 

Le présent rapport trimestriel a été préparé à l’aide d’une comptabilité axée sur les dépenses. L’État des autorisations qui l’accompagne comprend les autorisations de dépenser accordées à Investir au Canada par le Parlement et celles utilisées par Investir au Canada conformément au Budget principal des dépenses, aux Budgets supplémentaires des dépenses et aux transferts du Conseil du Trésor pour l’exercice de 2022-2023. Le rapport financier trimestriel a été préparé au moyen d’un référentiel à usage particulier conçu pour répondre aux besoins d’information financière à l’égard de l’utilisation des autorisations de dépenser. 

Le gouvernement ne peut pas dépenser sans d’abord obtenir l’autorisation du Parlement. Les autorisations sont accordées par l’entremise de lois de crédits, sous forme de limites annuelles, ou par l’entremise de lois sous forme de pouvoirs législatifs de dépenser à des fins déterminées. 

Lorsque le Parlement est dissous pour la tenue d’une élection générale, l’article 30 de la Loi sur la gestion des finances publiques autorise le gouverneur général, si certaines conditions sont réunies, à ordonner l’établissement d’un mandat spécial autorisant le gouvernement à retirer des fonds du Trésor. Un mandat spécial est considéré comme un crédit relatif à l'exercice au cours duquel il a été établi. 

Investir au Canada utilise la méthode de la comptabilité d’exercice intégrale pour la préparation et la présentation de ses états financiers annuels qui font partie du processus de rapports ministériels sur le rendement. Toutefois, les pouvoirs de dépenser votés par le Parlement sont encore en fonction d'une comptabilité axée sur les dépenses. 

2. Faits saillants des résultats financiers du trimestre et de l’exercice à ce jour  

2.1 État des autorisations 

Investir au Canada a reçu un financement de 33 611 551$ dans le cadre du Budget principal des dépenses. Au cours du deuxième trimestre, Investir au Canada a reçu son report du budget de fonctionnement (RBF) de 2021-2022, ce qui représente une augmentation des autorisations de 1 713 578 $, portant ainsi les autorisations totales disponibles en 2022-2023 à 35 325 134 $. Ce profil de financement est resté stable par rapport aux années précédentes. 

2.2 État des dépenses ministérielles budgétaires par article courant  

Comme le révèlent les dépenses budgétaires par article courant ci-jointes, le total des dépenses budgétaires nettes cumulatives (d’avril à septembre) représente 32 % des autorisations budgétaires disponibles.   

Comme le montrent les états présentés plus bas, les dépenses cumulatives d’Investir au Canada pour l’exercice financier ont augmenté de 1 777 562 $ comparativement à l’exercice précédent. Cette augmentation est attribuable aux activités élargies en lien avec les événements, les campagnes de marketing et les réunions d’affaires des services aux investisseurs au cours des deux premiers trimestres. Comme pour l’exercice précédent, Investir au Canada s’attend à ce qu’une grande partie de ses dépenses soient effectuées au cours des troisième et quatrième trimestres de l’exercice en cours.  

3. Risques et incertitudes 

Investir au Canada se livre à un exercice d’évaluation des risques dans le cadre de son approche globale de la gestion du risque. En réponse à la pandémie de COVID-19, Investir au Canada a relevé des risques accrus à l’échelle de l’organisation, dont des risques pour la santé mentale et physique des employés. Investir au Canada a recours à des mesures d’atténuation axées sur le risque comme un plan de continuité des activités, un plan en matière de santé et de sécurité au travail et des stratégies de gestion des ressources humaines (telles que des sondages sur la mobilisation des employés et une communication régulière avec les employés pour atténuer ces risques).  

4. Changements importants touchant le fonctionnement, le personnel et les programmes 

Le 23 septembre 2022, le ministre du Commerce international, de la Promotion des exportations, de la Petite Entreprise et du Développement économique a annoncé la nomination de Laurel Broten à titre de présidente-directrice générale (PDG) d’Investir au Canada et de Karl Tabbakh à titre de président du conseil d’administration. 

M. Tabbakh est entré en fonction la semaine du 23 septembre 2022, tandis que Mme Broten est entrée en fonction le 3 octobre 2022. 

Approuvé par :

Original signé par :
Laurel Broten
Présidente-directrice générale

Original signé par :
Katie Curran
Dirigeante principale, Service de gestion

Ottawa (Ontario)
31 octobre 2022


Investir au Canada
Rapport financier trimestriel
Pour le trimestre terminé le 30 septembre 2022

État des autorisations (non-vérifié)

(en milliers de dollars) Exercice 2022-23 (en milliers de dollars) Exercice 2021-22 (en milliers de dollars)
Crédits totaux disponibles pour l'exercice se terminant le 31 mars 2023* Crédits utilisés pour le trimestre terminé le 31 septembre 2022 Cumul des crédits utilisés à la fin du trimestre Crédits totaux disponibles pour l'exercice se terminant le 31 mars 2022 Crédits utilisés pour le trimestre terminé le 31 décembre 2021 Cumul des crédits utilisés à la fin du trimestre

Autorisations budgétaires
Crédit 1 - Dépenses du programme

35 325 6 059 11 383 35 987 5 293 9 551
Moins : revenus affectés aux dépenses - -   - -  
Autorisations budgétaires totales 35 325 6 059 11 383 35 987 5 293 9 551

*Augmentation de 1,7 million de dollars liée à l'obtention des fonds du RBDF de 2021-2022

Investir au Canada est responsable de la cotisation au régime de retraite et d'avantages sociaux de tous les employés.

Investir au Canada
Rapport financier trimestriel
Pour le trimestre terminé le 30 septembre 2022

Dépenses budgétaires par article courant (non-vérifié)

(en milliers de dollars)  Exercice 2022-23 (en milliers de dollars) Exercice 2021-22 (en milliers de dollars)
Dépenses prévues pour l'exercice se terminant le 31 mars 2023 Dépenses durant le trimestre terminé le 30 septembre 2022 Year to date used at quarter-end Dépenses prévues pour l'exercice se terminant le 31 mars 2022 Dépenses durant le trimestre terminé le 30 juin 2021 Year to date used at quarter-end

Dépenses :

Personnel

9 500 2 444 4 494 9 000 2 178 4 405
Transports et communications 250 253 497 500 32 38
Information 19 715 2 521 4 646 17 715 2 178 3 637
Services professionnels et spéciaux 5 000 586 1 218 8 052 802 1 262
Location 437 208 391 100 66 152
Services de réparation et d'entretien 25 - - 120 - 1
Services publics, fournitures et approvisionnements 100 12 14 200 7 9
Acquisition de terrains, de batîments et d'ouvrages - - - - 32 32
Acquisition de matériel et d'outillage 300 53 126 300 3 -
Autres paiements - 18 5 - - 16
Dépenses budgétaires nettes totales 35 327 6 059 11 383 34 272 4 258 9 551