Talent et innovation : deux vecteurs indissociables du secteur des technologies au Canada

Ian McKay, PDG, Investir au Canada

programmer reading computer codes on a desktop computer

Le secteur de la technologie au Canada est en plein essor, et de plus en plus d’investisseurs internationaux le remarquent.

Alors que le Canada se prépare à accueillir la deuxième édition de la conférence sur la technologie Collision d’intérêt mondial dans le cadre d’un engagement pluriannuel, c’est avec fierté et enthousiasme qu’il participe à nouveau à cet important événement international.

Au moment où le cofondateur de la conférence, Paddy Cosgrave, s’apprêtait à rendre une décision finale en 2018 quant à l’endroit où déménagerait la conférence en plein essor, qui avait déjà été organisée à Dublin, à Lisbonne et en Nouvelle-Orléans, la sélection du Canada semblait être une nouvelle destination idéale.

M. Cosgrave a publié un article sur LinkedIn dans lequel il précisait ce qui suit : « Dès que certains pays ont semblé vouloir fermer leurs frontières en cette période d’intolérance grandissante, Toronto exprimait sa volonté de se démarquer. »

La tenue de la conférence Collision à Toronto, une fenêtre sur le monde pour le secteur de la technologie canadien

Dans la foulée de son lancement réussi à Toronto en 2019, la conférence Collision évolue maintenant dans un monde à la fois nouveau et familier.

Nouveau bien entendu en raison de la pandémie de COVID-19, dont le contexte a précisément donné naissance à la conférence Collision From Home, laquelle réunit plus de 30 000 participants, de 1 000 investisseurs et de 1 000 journalistes provenant de plus de 100 pays pour écouter plus de 450 conférenciers du 23 au 25 juin dans un environnement virtuel accessible à partir du domicile des participants de partout dans le monde.

Par familier on entend le Canada, un visage amical qui transmet un message d’ouverture sur le monde. Une ouverture aux investissements internationaux qui contribue à créer des emplois et de la prospérité pour le Canada. Une ouverture sur le plan des politiques et des programmes en matière d’immigration qui permet au Canada de posséder la main-d’œuvre la plus instruite de l'OCDE et d’alimenter son incroyable écosystème d’innovation.

Ce qui m’amène à traiter de mon thème principal, à savoir que le talent et l’innovation sont les deux principaux vecteurs qui contribuent à l’émergence du Canada en tant que leader du secteur de la technologie. Qu’elles se spécialisent dans l’IA ou la 5G, la technologie financière ou la technologie propre, le talent et l’innovation sont essentiels et omniprésents dans les entreprises technologiques.

Le talent, la nouvelle devise

Partout au Canada, le talent est le capital humain qui permet aux entreprises technologiques d’innover.

Examinons d’abord certaines plateformes logicielles, à commencer par Verafin, l’une des plus importantes plateformes de gestion des crimes financiers du secteur établie à St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador) qui a fait l’objet de la plus importante opération de financement par voie de capital de risque au Canada d’une valeur de 515 millions de dollars. De la région de l’Atlantique à celle du Pacifique, d’autres exemples de plateformes se démarquent, notamment Lightspeed, une plateforme de paiement au point de vente de Montréal, Shopify, une plateforme de commerce électronique d’Ottawa, et Hootsuite, une plateforme de gestion des médias sociaux de Vancouver.

Par ailleurs, selon un rapport publié en 2019 par CBRE, la plus importante société de services immobiliers commerciaux au monde, Toronto détient le marché de talents technologiques affichant la croissance la plus rapide en Amérique du Nord parmi les 50 marchés évalués. Soulignons le fait que Toronto est le troisième marché de talents technologiques en importance en Amérique du Nord, mais notons aussi que Vancouver s’est hissée de 13 places et qu’elle occupe aujourd’hui le 12e rang, soit la plus forte hausse annuelle parmi les marchés nord-américains. De leur côté, Montréal se classe au 13e rang et Ottawa au 19e rang de la liste des 50 plus importants marchés de talents technologiques.

Qu’il s’agisse de jeunes pousses canadiennes ou de multinationales, la richesse du talent est un dénominateur commun au Canada, qui accueille des entreprises technologiques du Fortune Global 500, notamment Accenture, Alphabet, Amazon, Apple, Mitsubishi, Nokia, Panasonic et SAP.

Pourquoi le Canada est-il si riche en talent?

L’avantage du Canada en matière de talent peut se résumer en quatre points.

D’abord, la population multiculturelle et très diversifiée du Canada a permis l’établissement de liens — idées, points de vue, relations — entre des personnes provenant de partout dans le monde.

Ensuite, cette diversité de la population canadienne a su tirer avantage d’un système d’éducation de grande qualité et d’investissements dans la recherche essentielle grâce à nos établissements d’enseignement supérieur.

En troisième lieu, pour répondre à la demande des entreprises et des investisseurs à la recherche de talents précis, le Canada a mis en place la Stratégie en matière de compétences mondiales, qui permet d’embaucher rapidement des personnes hautement qualifiées, soit dans un délai de traitement de deux semaines.

Enfin, il faut tenir compte des étudiants internationaux, le Canada en ayant accueillis 642 000 en 2019, soit une hausse de 13 % par rapport au nombre record en 2018. Le Canada a mis en place des politiques visant à attirer ces étudiants et à les retenir une fois leur diplôme obtenu. Alors que 96 % des étudiants internationaux déclarent qu’ils recommanderaient le Canada comme destination d’études, de plus en plus de diplômés décident de rester au pays : 60 % des étudiants internationaux prévoient de faire une demande de résidence permanente au pays.

(Ces atouts ainsi que plusieurs autres avantages sont traités plus en détail dans mon entretien avec TheFutureEconomy.ca.)

Le lien entre talent et innovation

L’innovation est une notion plus importante que jamais et essentielle pour réussir; elle peut cependant perdre de son sens lorsqu’on l’utilise à tout propos. Au Canada, l’innovation est bien plus qu’une notion à la mode. Elle est quantifiable et réelle.

L’innovation au Canada peut être mesurée bien entendu par le talent qui rend possibles les avancées et les améliorations remarquables en matière de technologie. Voici également quatre aspects par le biais desquels l’innovation canadienne se manifeste.

Premièrement, la formation en R et D offerte par nos établissements d’enseignement dont j’ai fait mention précédemment, y compris le soutien croissant accordé aux étudiants en sciences, en technologie, en ingénierie et en mathématiques. Cet engagement envers l’innovation tient compte des investissements du Canada en R et D en 2018, soit le plus important investissement en science et en recherche universitaire de son histoire.

Deuxièmement, les supergrappes du Canada, soit des pépinières d’innovation qui s’articulent autour de cinq secteurs clés dans lesquels le Canada affirme son leadership mondial. L’Initiative des supergrappes d’innovation du Canada investit jusqu’à 950 millions de dollars en vue de soutenir ces supergrappes d’entreprises.

Troisièmement, les programmes et les mesures incitatives mis en place au Canada en vue de favoriser l’innovation, notamment le Programme de la recherche scientifique et du développement expérimental (RS&DE) — encouragements fiscaux offerts depuis de nombreuses années — et le Fonds stratégique pour l’innovation (FSI), dont l’objectif est de stimuler l’innovation pour un Canada meilleur en accordant du financement pour des projets de grande envergure nécessitant habituellement des capitaux de plus de 10 millions de dollars.

Et le quatrième aspect de cet aperçu global de l’écosystème d’innovation canadien est les incubateurs et les accélérateurs de technologie présents partout au Canada. Voici un lien qui présente un exemple de sept accélérateurs et incubateurs d’entreprises en démarrage reconnus comme des chefs de file en Amérique du Nord, notamment dans la région de Toronto, à Vancouver, à Victoria et à Québec.

Talent en technologie et innovation : avantage, Canada

Alors que la pandémie de COVID-19 a des conséquences dans le monde entier, et le Canada n’est certainement pas immunisé contre les effets de ce virus et de ses défis continus, notre pays a mis en place des mesures afin de protéger toute la population et de se préparer à une transition en douceur vers une reprise économique.

Le talent et l’innovation canadiens sont des aspects essentiels à notre reprise, et ils permettent de structurer les nombreux avantages offerts par le Canada aux investisseurs internationaux.

En 2021, la conférence sur la technologie Collision, non virtuelle cette fois-ci, devrait se tenir à Toronto; un plus grand nombre de personnes du secteur des technologies de partout dans le monde auront de nouveau l’occasion de constater les avantages qu’a à offrir le Canada.

En attendant, Investir au Canada s’efforcera de promouvoir, de faciliter et d’accélérer les investissements internationaux au Canada.

En tant qu’investisseur international, vous souhaitez en savoir davantage sur les avantages que le Canada peut vous offrir? Consultez le site investircanada.ca et communiquez ensuite avec un conseiller d’Investir au Canada afin d’obtenir de l’aide pour établir ou élargir vos activités mondiales au Canada.