Pandémie : Comment le Canada relève-t-il le défi?

Investir au Canada

COVID-19
Woman delivering fresh food

Le 30 décembre 2019, l’entreprise torontoise BlueDot informait ses clients d’une éclosion inhabituelle de cas de pneumonie aux alentours d’un marché de Wuhan. La plateforme de l’entreprise fondée sur une intelligence artificielle permet de prédire la propagation des maladies infectieuses. Elle a été la première à prédire l’éclosion de la COVID-19.

Trois mois plus tard, des entreprises de partout au Canada trouvent de nouvelles façons de lutter contre la maladie et mènent la marche d’un mouvement mondial de collaboration. Pendant que les entreprises de biotechnologies cherchent un remède, les fabricants reconvertissent leurs chaînes de production pour produire du matériel médical et les entreprises de technologies proposent des solutions pour soutenir le secteur de la santé, les PME et la population canadienne.

Malgré le climat d’incertitude qui règne, il va sans dire que le Canada fait preuve d’une grande résilience.

Nous sommes toujours là pour vous aider. Communiquez avec nous pour discuter de votre projet d’expansion de votre entreprise.

Nouvelles perspectives

La situation actuelle permet de voir l’expertise canadienne à l’œuvre. Partout au pays, le secteur des sciences de la vie se mobilise pour trouver des solutions médicales novatrices pour répondre à la crise mondiale – et les résultats sont probants!

À Halifax, Sona Nanotech tente de mettre au point un test d’antigène de la COVID-19 permettant d’obtenir des résultats rapidement sur place. Grâce au soutien de NGen, la supergrappe de fabrication de prochaine génération du Canada, l’entreprise a conçu un prototype et procède actuellement à des essais pour en garantir la qualité et la précision. Plus de trois millions de précommandes pour cette trousse de test ont été passées.

À Québec, l’entreprise biopharmaceutique spécialisée en technologies fondées sur les plantes Medicago a mis au point un prototype de vaccin contre le coronavirus. Les essais cliniques devraient commencer en juillet. Le soutien reçu des gouvernements fédéral et provincial permettra à l’entreprise de réaliser rapidement les essais cliniques et de lancer la production. D’autres organisations canadiennes, dont l’entreprise Immunovaccine et le centre VIDO-InterVac de l’Université de la Saskatchewan, travaillent également sur des prototypes de vaccins.

Au même moment, certaines entreprises se concentrent quant à elles sur d’autres types de traitements. À Vancouver, Eli Lilly collabore avec AbCellera pour développer un programme d’anticorps thérapeutique pour lequel les essais cliniques devraient commencer cet été. À l’autre bout du pays, le Centre de recherche de l’Institut de Cardiologie de Montréal réalise une étude clinique pour déterminer si un traitement à court terme pourrait réduire le risque de complications pulmonaires liées au coronavirus. À Toronto, Cyclica, jeune entreprise de biotechnologie qui favorise la découverte de médicaments, tire parti de l’intelligence artificielle pour trouver des thérapies éprouvées qui pourraient être utilisées pour traiter la COVID-19.

D’un océan à l’autre, la réponse du secteur des sciences de la vie témoigne de l’expertise et de l’ingéniosité de la main-d’œuvre canadienne.

Changement de cap

Les plus grands défis exigent les solutions les plus créatives et le Canada n’en manque pas! La demande en fournitures médicales grimpant rapidement, des fabricants de partout au pays arrêtent leur production habituelle et utilisent leurs installations pour produire le matériel requis en première ligne.

Une annonce n’attendant pas l’autre, les entreprises manufacturières du Canada démontrent que la souplesse est une vertu essentielle en temps de crise. Pendant que des fabricants de respirateurs comme Thornhill Medical mettent les bouchées doubles pour répondre à la demande du secteur de la santé, d’autres entreprises sortent de leur zone de confort et produisent de nouveaux produits avec les ressources existantes.

De la protection des gardiens de but aux professionnels de la santé, Bauer Hockey a annoncé en mars qu’il commencerait à fabriquer des visières destinées au personnel de première ligne à son centre d’innovation de Blainville, au Québec. Le géant de l’équipement de hockey a depuis publié ses instructions de production pour encourager d’autres fabricants à mettre la main à la pâte pour répondre à la demande croissante d’équipement de protection individuelle.

De leur côté, des entreprises de cosmétiques et des brasseurs contribuent à lutter contre la propagation avec une arme commune : le désinfectant pour les mains. En Colombie-Britannique, en Alberta, en Ontario et au Québec, la brasserie Labatt a commencé à produire du désinfectant pour les mains pour soutenir Banques alimentaires Canada, le personnel de première ligne et les restaurateurs offrant des mets à emporter. L’entreprise L’Oréal Canada, pour sa part, a converti son installation de Montréal en centre de production de gel hydroalcoolique destiné au personnel médical et aux hôpitaux.

Ces quelques exemples d’entreprises s’adaptant pour répondre à la crise peignent un portrait clair du secteur manufacturier canadien – un secteur souple, créatif et résilient.

Solidarité

Pendant que les Canadiens et les Canadiennes restent à la maison pour ralentir la propagation de la COVID-19, les entreprises de technologies tirent parti d’outils numériques pour soutenir la population, les entreprises et le secteur de la santé.

Des entreprises comme Shopify, BlackBerry et Hootsuite contribuent à faciliter la transition pour les entreprises qui doivent poursuivre temporairement leurs activités en ligne et faire face aux répercussions économiques de la crise. BlackBerry et Hootsuite offrent gratuitement certains services normalement payants aux nouveaux clients afin de leur permettre de mettre sur pied des programmes de télétravail. De son côté, Shopify a versé 200 M$ au Shopify Capital, un fonds servant à accorder des prêts aux commerçants qui font affaire avec l’entreprise au Canada et aux États-Unis.

Finalement, de nombreuses entreprises aident les gens à rester en contact de manière concrète. À Vancouver, le fondateur de V2 Games a lancé un outil permettant aux personnes vulnérables, comme les aînés, d’établir un contact avec des bénévoles offrant des services de livraison d’épicerie et d’autres produits essentiels. Dans le secteur des soins de santé, des entreprises de soins virtuels, comme Maple, AlayaCare, MediSeen et Outpost, donnent accès à des consultations avec des professionnels de la santé en ligne afin d’aider à réduire les visites dans les cliniques.

Ensemble, ces entreprises de technologies contribuent à amener une certaine stabilité dans notre nouvelle réalité.

Prochaines étapes

Pour en savoir plus sur les ressources du gouvernement du Canada à l’intention des entreprises, cliquez ici.

Si vous êtes une multinationale appartenant à des intérêts étrangers exerçant des activités au Canada et êtes à la recherche de soutien, ou que vous voulez étendre vos activités au Canada, communiquez avec nous.

Pour en savoir plus sur la réponse des entreprises canadiennes à la pandémie de COVID-19, recherchez les publications avec le mot-clic #CanadaRésilient sur LinkedIn et Twitter.