Les jeux sont ouverts! L’industrie canadienne émergente du cybersport offre des possibilités d’investissement

Anam Elahi, analyste commercial, Investir au Canada

Topics
person playing video games

La révolution du cybersport s’est installée dans le monde entier, et le Canada est en train de devenir un acteur majeur. L’industrie a explosé au cours des dernières années, attirant des investissements d’organisations sportives professionnelles et de célébrités. Ce n’est pas surprenant, car les enjeux sont élevés. Songez au fait qu’un jeune de 16 ans a remporté un prix de 3 millions de dollars lors de la plus récente Coupe du monde de Fortnite, qui s’est déroulée en personne. De plus, l’équipe gagnante du prix Dota 2 de 2019 a rapporté 15,6 millions de dollars en prix. Pour mettre les choses en perspective, Hideki Matsuyama, gagnant des Masters en 2021, a gagné près de 2,1 millions de dollars, tandis que Novak Djokovic a gagné 2,5 millions de dollars pour son sixième titre à Wimbledon.

Cela prouve que la révolution du cybersport bat son plein, avec des tournois à enjeux élevés qui attirent des dizaines de millions de spectateurs, plus que des événements acclamés à l’échelle mondiale comme le Super Bowl. Compte tenu des énormes revenus en jeu, des commandites importantes et des multinationales qui participent à l’industrie, les investisseurs du monde entier démontrent de l’intérêt.

Le cybersport est plus qu’un groupe d’enfants qui jouent à des jeux vidéo dans un sous-sol. En 2021, les revenus de l’industrie ont atteint plus de 1,1 milliard de dollars américains à l’échelle mondiale, avec une augmentation de 26,7 % par rapport à l’année précédente. Au Canada, l’industrie des jeux vidéo connaît une croissance impressionnante. Chaque année, elle contribue à 4,5 milliards de dollars canadiens au PIB du pays. En fait, les revenus du cybersport au Canada ont augmenté près de 6,8 fois entre 2014 et 2018. Puis, il y a le vaste bassin de talents numériques du Canada. Avec près de 28 000 développeurs de jeux dans 700 studios, l’industrie du jeu vidéo au Canada est impressionnante.

Qu’est-ce que le cybersport?

Le sport électronique, ou le cybersport, est une forme de compétition sportive organisée utilisant des jeux vidéo multijoueurs. Les compétitions de jeux vidéo se déroulent en ligne ou en personne dans de grands stades ou sites de cybersport. Le cybersport est l’un des secteurs les plus innovants et à forte croissance de l’industrie mondiale de l’écran. L’industrie a explosé au cours des dernières années, le nombre de téléspectateurs augmentant de 8 % chaque année à l’échelle mondiale, pour atteindre un auditoire mondial prévu de 577 millions d’ici 2024.

Ce qui différencie le cybersport des sports traditionnels, c’est l’intérêt qu’ils présentent pour les grands investisseurs technologiques. Le cybersport rassemble un large éventail de secteurs pour former une seule industrie. Son écosystème très diversifié est composé de gestionnaires d’événements, de diffuseurs, de plateformes de diffusion en continu, de ligues, de commanditaires, d’organisations médiatiques, d’associations, de développeurs de logiciels, de compagnies de matériel informatique et d’établissements d’enseignement.

Le cybersport au Canada – une nouvelle occasion

L’écosystème des jeux vidéo en ligne du Canada a évolué de façon constante. Avec 61 % des Canadiens ou 23 millions de personnes qui jouent activement en 2020, l’industrie canadienne du cybersport est en hausse. Combinées à l’industrie des jeux vidéo du pays, les deux devraient produire des revenus de 2,8 milliards de dollars américains d’ici 2023, soit une augmentation de 5,5 % du TCAC (taux de croissance annuel composé). Le marché du cybersport au Canada devrait connaître une croissance de 14,5 % entre 2018 et 2023, soit près du double du taux de croissance mondial.

Expertise canadienne en développement de jeux vidéo

L’industrie du jeu vidéo et du développement du jeu vidéo touche presque tous les coins du Canada. De Corner Brook, à Terre-Neuve-et-Labrador, jusqu’à Vancouver, en Colombie-Britannique, des centaines de collectivités profitent de ce secteur, qui soutient directement environ 182 500 emplois au Canada. De grandes multinationales comme Ubisoft, EA Games, Epic Games et Nintendo ont étendu leurs activités au Canada, attirées par le talent hautement qualifié des Canadiens, un climat favorable à l’investissement et le faible coût des affaires.

La force de l’industrie canadienne du développement du jeu vidéo fait en sorte que de nombreux investisseurs trouvent que le marché canadien est un endroit lucratif pour développer leurs entités de cybersport, surtout par rapport aux États-Unis. En plus de soutenir les réseaux de développement de jeux vidéo de grande envergure au Canada, des organismes comme Ubisoft et EA Games prennent aussi de l’expansion dans le domaine du cybersport pour mobiliser une population plus jeune et trouver de nouvelles sources de revenus.

Les secteurs exceptionnels des effets visuels et de la technologie, qui sont à la fine pointe de la R-D, de l’innovation et de l’adoption de nouvelles technologies, soutiennent davantage l’industrie du jeu vidéo canadienne.

L’écosystème du cybersport du Canada

Les villes canadiennes qui sont reconnues comme des plaques tournantes du développement du jeu vidéo sont aussi des écosystèmes de cybersport qui se développent rapidement. Ce sont Vancouver, Montréal et Toronto. D’autres grands centres comme Québec, Calgary, Halifax, Victoria, Edmonton et Saskatoon participent activement à l’industrie.

Vancouver a établi une stratégie du cybersport pour combler les lacunes de l’industrie et pour rassembler l’écosystème dans sa vision de créer le premier carrefour de cybersport au Canada. D’autres grandes régions comme Toronto et la province de l’Alberta travaillent à des stratégies semblables pour répondre à la demande croissante et créer des possibilités d’investissement.

Dans l’industrie du cybersport, le secteur des droits des médias est celui dont les revenus augmentent le plus rapidement. Il devrait plus que doubler d’ici 2022, pour atteindre 11 millions de dollars américains. Du côté des événements et des plateformes, le Canada est de plus en plus devenu un arrêt régulier sur le circuit international du cybersport, avec la capacité d’accueillir des événements de haut niveau. Il y a trois grands arénas de cybersport au Canada, soit le Gaming Stadium à Richmond, en Colombie-Britannique, Esports Central à Montréal, au Québec, et Amuka Esports à Toronto, en Ontario. Des arénas de cybersport Cineplex sont également en développement partout au pays, dont un à Toronto.

En février 2021, Overactive Media, la société mère de plusieurs équipes professionnelles de cybersport en Amérique du Nord et en Europe, a annoncé son intention de construire un nouveau site de cybersport et de divertissement d’une valeur de 500 millions de dollars américains d’ici 2025. Plusieurs expositions et événements internationaux ont eu lieu partout au pays, comme le Sommet international du jeu de Montréal, l’Enthusiast Gaming Live Expo, Game UX Summit, Rainbow Six World Championship et d’autres.

Pour ce qui est du jeu actif, trois des équipes les plus célèbres du Canada sont Toronto Defiant (dont le propriétaire est Overactive Media), Lumosity Gaming (acquise par Aquilini GameCo Inc., qui possède également les Canucks de Vancouver et l’aréna Rogers) et Vancouver Titans. Les équipes sportives professionnelles traditionnelles et les propriétaires de franchises voient le potentiel de l’industrie du cybersport. Bon nombre d’entre eux entrent rapidement dans l’industrie pour créer leurs propres équipes, car cela aide à établir une base régionale pour les investisseurs et crée une autre source de revenus locale.

Investissements récents dans le cybersport au Canada

Le Canada a vu une gamme diversifiée d’investissements entrer dans son écosystème de cybersport. Des célébrités canadiennes comme Drake et The Weeknd ont investi dans des ligues, tandis que de grandes sociétés comme Nike et Twitch collaborent avec les organisateurs d’événements de cybersport par l’entremise de commandites.

Selon PitchBook, c’est en 2020 que l’industrie a reçu le plus grand nombre d’investissements. L’industrie du cybersport a amassé plus de 2 milliards de dollars canadiens dans le cadre de fusions-acquisitions et 46 millions de dollars canadiens dans le cadre de transactions de capital de risque. Récemment, Garena, de Sea Group, à Singapour, l’une des plus grandes plateformes de cybersport au monde, a fait l’acquisition de Phoenix Labs à Vancouver pour 150 millions de dollars américains afin de poursuivre sa vision commune de relier les joueurs à travers le monde. PlayVS, une entreprise de cybersport qui amène des ligues organisées dans des écoles secondaires et des collèges, a annoncé sa première acquisition de GameSeta, une jeune entreprise établie à Vancouver. Et Genvid Technologies, une entreprise américaine de conception d’outils logiciels pour la diffusion en continu interactive du cybersport, a ouvert un bureau à Montréal en 2018.

L’avenir du cybersport au Canada

L’année 2020 a connu une croissance sans précédent dans l’industrie du jeu vidéo comme conséquence directe de la pandémie de COVID-19. Les gens cherchaient une nouvelle façon d’apprécier les sports et ils l’ont trouvée en ligne. À mesure que les sports traditionnels se tournaient vers la production croissante de contenu en ligne, les participants du cybersport ont réorienté leur attention dans le même sens. Au moment où bon nombre des industries mondiales ont ralenti, l’industrie du cybersport a pris de l’expansion.

En fait, les adultes, les enfants et les adolescents du Canada ont accru la diffusion en continu du cybersport pendant la pandémie. Jusqu’à 65 % des adultes et 78 % des adolescents ont déclaré que le fait de jouer à des jeux vidéo pendant le confinement à domicile en raison de la pandémie a amélioré leur santé mentale et émotionnelle. Les ventes de consoles ont également augmenté de 58 % en 2020, avec près de 250 000 unités vendues au Canada. Ces tendances devraient se poursuivre.

Le Canada a tout ce qu’il faut pour attirer des investissements et bâtir une industrie du cybersport florissante. De l’émergence des carrefours de cybersport aux développeurs de jeux de calibre mondial, en passant par l’expertise du cybersport, le savoir-faire technologique, un environnement prospère de R-D et le soutien du gouvernement, le Canada est prêt à réussir dans cette industrie. Au fur et à mesure que le phénomène du cybersport prend de l’ampleur, les investisseurs, les éditeurs de jeux, les marques et les médias suivent la situation avec grand intérêt. Il ne fait aucun doute que l’industrie continuera de générer des milliards de dollars en nouveaux revenus dans les années à venir.

Pour en savoir plus sur le cybersport au Canada ou pour discuter de votre projet d’investissement, communiquez avec nous.