Les chaînes d’approvisionnement alimentaire du Canada offrent de fructueuses occasions d’investissement

Jordan Gaw, directeur régional, Prairies, Investir au Canada

Tracteur dans les champs agricoles

L’agriculture est au centre des images les plus emblématiques du Canada : un élevage de bétail dans les contreforts des Rocheuses, des champs de blé à perte de vue dans les Prairies et des fermes laitières dans l’est du Canada. La chaîne d’approvisionnement alimentaire canadienne a toujours contribué à nourrir la planète, et elle continuera d’accomplir ce rôle lorsque celle-ci se relèvera de la pandémie de COVID-19.

Le secteur agricole et agroalimentaire canadien représente annuellement plus de 110 milliards de dollars du produit intérieur brut et emploie 2,3 millions de Canadiens. À l’échelle mondiale, le Canada est le cinquième exportateur agricole en importance. Ayant fait ses preuves en matière de logistique internationale complexe et disposant d’accords commerciaux avec chacune des principales régions du monde, le Canada est bien placé pour faciliter le mouvement de produits dans la chaîne d’approvisionnement agroalimentaire mondiale.

La chaîne d’approvisionnement alimentaire intégrée du Canada

La chaîne d’approvisionnement alimentaire intégrée est l’occasion par excellence pour les investissements directs étrangers en agroalimentaire, selon un rapport de 2020 intitulé Advantage Canada: Reshaping Supply Chain Investment Opportunities After COVID-19 et préparé par KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L. pour Investir au Canada. Les chaînes d’approvisionnement alimentaire mondiales cherchent à faire peau neuve en s’appuyant sur l’accessibilité et la sécurité comme principaux piliers. L’écosystème agroalimentaire national du pays, qui repose sur une stratégie « de la ferme à la table », est donc bien outillé pour se transformer. 

Au plus fort de la pandémie, les chaînes d’approvisionnement agroalimentaire canadiennes ont été, dans une large mesure, épargnées par les pénuries et la rareté. La sécurité alimentaire n’a pas été touchée, malgré des perturbations beaucoup plus importantes que prévu. Qui plus est, les intervenants canadiens dans les chaînes d’approvisionnement alimentaire internationales ont prouvé qu’ils étaient capables de survivre et de trouver des solutions aux problèmes. Tant qu’elles s’adapteront au contexte concurrentiel international, les chaînes d’approvisionnement canadiennes sauront tirer parti des possibilités.

Les entreprises internationales exerçant leurs activités au Canada y ont trouvé un environnement adaptable et à toute épreuve. Ceres Global est un fournisseur de produits agricoles, de produits énergétiques et de services dans la chaîne d’approvisionnement établi dans le nord des États-Unis et au Canada. Selon son PDG Robert Day, le Canada présente deux avantages : son efficacité en ce qui a trait au mouvement des marchandises acheminées vers les côtes et au-delà des frontières, et l’abondance de ses ressources agricoles, sans compter sa stabilité et sa prévisibilité, de même qu’une économie réglementée et une culture empreinte d’une solide éthique du travail.

Outre l’approvisionnement et la sécurité alimentaires, partout dans le monde, les acheteurs et les consommateurs exigeront des normes élevées de salubrité alimentaire. Ébranlées par une pandémie paralysante causée par un virus transmissible par voie aérienne, les populations seront de plus en plus préoccupées par les risques de contamination par des virus d’origine alimentaire. S’ensuivront inévitablement les investissements dans l’emballage et le traçage. Dans le secteur agricole et agroalimentaire, le Canada sera un gage de qualité, de confiance et de sécurité. 

Les protéines végétales : un secteur en éclosion

Les consommateurs commencent à changer leurs sources de protéines, et les protéines d’origine végétale constituent un marché en croissance, que le Canada domine déjà sur le plan mondial. Ce secteur en plein essor continue d’attirer des investissements et bénéficie du soutien de l’initiative gouvernementale Supergrappe des industries des protéines, qui a son siège social à Regina, en Saskatchewan. 

La société française Roquette a investi 600 millions $ dans la plus grande usine de protéines de pois au monde, située à Portage la Prairie, au Manitoba. Selon le directeur général de Roquette Canada, Dominique Baumann, la stabilité et l’éthique politiques du Canada attirent beaucoup les investisseurs internationaux. Les ressources naturelles — terre, eau, énergie — sont essentielles. L’infrastructure physique moderne servant à l’acheminement des produits et une main-d’œuvre qualifiée qui répond aux besoins de l’entreprise ont également fait pencher la balance. 

Roquette’s pea-protein facility in Portage-la-Prairie, MB
L’usine de protéines de pois de Roquette à Portage la Prairie, au Manitoba

 

Roquette n’est pas la seule entreprise internationale à investir dans le secteur des protéines végétales dans l’Ouest canadien. À la fin de 2020, l’entreprise américaine Ingredion Incorporated a acquis la totalité de Verdient Foods Inc, qui appartenait au cinéaste oscarisé James Cameron et à sa femme Suzi Amis Cameron. Une fois la construction terminée sur un nouveau site adjacent à Vanscoy, en Saskatchewan, l’entreprise comptera deux installations de production d’ingrédients protéinés de spécialité à base de légumineuses. Également en Saskatchewan, l’entreprise singapourienne Agrocorp a terminé des travaux en 2019 dans un projet de construction d’une usine d’extraction de protéines de pois à Cut Knife.

L’investissement dans les protéines d’origine végétale au Canada s’est accéléré davantage en mars 2021. Lovingly Made Ingredients, la division de fabrication d’ingrédients de la société britannique The Meatless Farm, a démarré sa production à son usine de Calgary, en Alberta. L’entreprise collabore avec des agriculteurs sous contrat pour soutenir le secteur agricole de l’Alberta et les pratiques agricoles durables. La production de légumineuses en Alberta a atteint près de trois millions de tonnes en 2020, soit plus de 60 % de plus que la moyenne sur 10 ans pour les cultures.

Techniques agricoles : l’agriculture avec une plus grande précision

Que ce soit sur le terrain ou en laboratoire, l’innovation et le progrès technologique sont essentiels au succès de l’industrie agricole au Canada. L’agriculture de précision permet de produire une plus grande quantité tout en utilisant moins de ressources, et il sera crucial d’accroître le rendement des cultures pour pouvoir approvisionner la population mondiale, qui devrait atteindre les 10 milliards d’ici 2050.

AGT Foods est une entreprise canadienne de Regina, en Saskatchewan. Comptant plus de 40 installations dans le monde et exploitant des activités de vente dans 120 pays, il s’agit de l’un des plus importants fournisseurs de légumineuses à grain à valeur ajoutée, d’aliments de base et d’ingrédients dérivés dans le monde. 

Pour Murad Al-Katib, président-directeur général, le Canada a un réseau de R et D et favorise l’adoption rapide de technologies, ce qui stimule l’innovation dans le secteur. Cette innovation repose sur des investissements dans la large bande qui permettent aux exploitants dans les régions rurales de numériser le secteur. Le Canada a la possibilité de répondre à la demande mondiale de protéines et de produits par des produits à valeur ajoutée, la technologie et l’innovation.

Raven Industries Inc. est une entreprise internationale qui se consacre à l’agriculture de précision au Canada. En 2020, l’entreprise, qui a son siège social au Dakota du Sud, a annoncé un nouveau siège social canadien près de Regina pour Raven Applied Technology. L’installation permettra une production mécanisée et disposera de cinq acres pour les essais, ce qui en fera le centre des activités en agriculture de précision et autonome de l’entreprise au Canada.
 

Raven's autonomous farming technology
Technologie agricole autonome de Raven

 

De tels investissements, qui s’ajoutent aux activités de recherche agricole de premier plan et à un système « de la ferme à la table » qui assure la qualité et la salubrité des aliments, suffisent à convaincre qu’il n’y a pas meilleur marché que le Canada pour les exploitations agroalimentaires. Compte tenu de ce que la population mondiale pourrait atteindre 10 milliards de personnes d’ici 2050, le Canada est l’endroit idéal pour nourrir le monde.

Vous êtes une entreprise internationale et cherchez à investir au Canada? Communiquez avec nous pour discuter de votre projet en agroalimentaire ou en chaîne d’approvisionnement.