Le Canada maintient son élan record alors que les résultats des IDE pour le premier trimestre de 2022 sont publiés

woman wrapped in Canadian flag standing in field

Avec le premier trimestre (T1) de 2022 maintenant derrière nous, il devient clair que les investissements directs étrangers (IDE) au Canada continuent leur forte performance.  La semaine dernière, Statistique Canada a indiqué que le Canada avait attiré près de 20 milliards de dollars d'entrées nettes d'IDE au premier trimestre de 2022. C'est 25 % de plus que le trimestre précédent et près de 50 % de plus que la moyenne du T1 sur 10 ans.    

Les IDE contribuent à bâtir une économie prospère et durable pour nos communautés et notre pays. Lorsque les entrées d'IDE se poursuivent à un rythme aussi impressionnant, cela signifie que les Canadiens peuvent s'attendre à des emplois de grande valeur et à des possibilités économiques accrues.

ANALYSE DES CHIFFRES DE L'IDE AU CANADA

Si l'on décompose les chiffres, ils racontent une histoire encore plus intéressante. Par type d'investissement, la plus grande part de l'IDE pour le premier trimestre de 2022 est constituée de bénéfices réinvestis, qui représentent un peu plus de 50 % des entrées. Les entreprises mondiales ont réinvesti 10 milliards de dollars de bénéfices au cours de ce seul trimestre. 

Cela suggère une tendance positive qui se dessine depuis l'année dernière, à savoir que les sociétés d'investissement gardent leur argent au Canada plutôt que de le renvoyer dans leur pays d'origine.   En plus d'être un énorme vote de confiance dans l'économie canadienne, le réinvestissement est une bonne nouvelle pour les Canadiens qui attendent des investisseurs mondiaux qu'ils s'installent et aient un impact durable dans leurs communautés.

DES SURPRISES SUR LE PODIUM DES PAYS SOURCES D'IDE

Les États-Unis sont depuis longtemps la principale source d'IDE au Canada, et cela n'a pas changé ce trimestre, puisque le pays a contribué pour 5,5 milliards de dollars d'entrées nettes.

Étonnamment, l'Australie et la Suisse se démarquent également comme principaux pays investisseurs, représentant plus de 32 % des entrées d'IDE de ce trimestre. Pour le premier trimestre, l'Australie a augmenté de 900 % et la Suisse de 525 % par rapport à leurs moyennes trimestrielles sur 10 ans. Bien qu'il soit difficile de déterminer quand les investissements spécifiques sont enregistrés dans les résultats de Statistique Canada, une partie de la croissance de l'IDE en provenance de l'Australie en particulier peut certainement être attribuée aux investissements dans le secteur minier du Canada.

LES INDUSTRIES LES PLUS PERFORMANTES EN MATIÈRE D'IDE

Du côté des industries, trois des cinq groupes sectoriels définis par Statistique Canada, soit la fabrication, la gestion de sociétés et des entreprises, et l’énergie et les mines, ont reçu le plus haut taux d'IDE ce trimestre et ont affiché la plus forte croissance par rapport à leurs taux moyens trimestriels historiques.

TENDANCE ENCOURAGEANTE DES MOYENNES TRIMESTRIELLES D'IDE

Si l'on ajoute à cela d'autres données récentes, il semble désormais peu probable que les chiffres relativement élevés de 2022 soient simplement le résultat d'une stimulus accru et d’entreprises dépensant l'argent économisé pendant l'année pandémique 2020. Avec une moyenne trimestrielle du 1er trimestre supérieure de 57,5 % à la moyenne du 1er trimestre des cinq dernières années, ces chiffres récents sont représentatifs d'une réalité qui se situe deux années complètes après le début de la pandémie de COVID-19.  Ils contribuent également à présenter le Canada comme un endroit mondialement désirable pour les entreprises étrangères qui souhaitent y investir.

Investir au Canada continuera à rechercher les meilleurs investissements, contribuant ainsi à créer de nouvelles opportunités de carrière passionnantes, à financer l'innovation canadienne et à aider à protéger l'environnement ici et dans le monde entier.

Pour en savoir plus sur l'IDE au Canada, visitez notre page sur l'IDE pour les Canadiens.