Le Canada : carrefour de la technologie et de la créativité, et eldorado des entreprises américaines du divertissement numérique et des médias interactifs

Investir au Canada

divertissement médias technologie
animation developers working on computer

Les racines du cinéma et de la télévision sont profondément ancrées au Canada depuis plusieurs décennies, et Vancouver et Toronto se classent souvent parmi les principaux lieux de tournage du monde. Maintenant que le public de partout dans le monde consomme le contenu différemment, le cinéma et la télévision ont virtuellement convergé vers le secteur des technologies. Par conséquent, l’étoile du Canada brille plus que jamais dans ce secteur. Le Canada est également devenu un chef de file dans la production de jeux vidéo, d’effets visuels et d’animation, ainsi que dans les technologies de réalité augmentée et virtuelle.  

Qu’est-ce qui attire des entreprises internationales du divertissement numérique et des médias interactifs au Canada? C’est la combinaison de généreux crédits d’impôt pour les dépenses de recherche et développement (R et D), d’incitatifs stables, de politiques d’immigration attrayantes et de programmes d’ingénierie et d’effets visuels de renommée mondiale.  

Voilà pourquoi, en 2014, Sony Pictures Imageworks a déménagé son siège social de Los Angeles au centre-ville de Vancouver. C’est ce qui a poussé Industrial Light & Magic, division de Lucasfilm, qui appartient à Disney, à s’installer à Vancouver où plus de 60 studios forment aujourd’hui les secteurs des effets visuels et de l’animation. C’est aussi pour cela que Microsoft met au point HoloLens, son casque de réalité augmentée et virtuelle, au Canada, que Netflix s’est engagé à verser 500 millions de dollars sur cinq ans pour financer la production de contenu créé au Canada, et que l’entreprise française de jeux vidéo Ubisoft continue à investir dans des activités partout au pays. De plus, Google vient d’annoncer l’ouverture à Montréal de Stadia Games and Entertainment, son premier studio de jeux exclusifs, et se joint ainsi aux nombreux créateurs de jeux qui ont choisi d’innover au Canada.  

De grands talents technologiques et créatifs du monde entier ont remarqué et suivent la migration des postes au Canada, où l’emploi dans le secteur des jeux vidéo a augmenté à lui seul de près de 30 % au cours des deux dernières années. Ces talents internationaux rejoignent une main-d’œuvre locale extrêmement compétente de professionnels de l’animation, de la conception, du développement de jeux vidéo et des effets visuels. De nombreux travailleurs canadiens des médias numériques ont suivi des programmes très courus, notamment dans les établissements d’enseignement suivants : Centre for Digital Media, Vancouver Film School, Université d’art et de design Emily Carr, Université de l’École d’art et de design de l’Ontario, collège Sheridan, École des arts numériques, de l’animation et du design (NAD) de Montréal et Collège d’art et de design de la Nouvelle-Écosse.  

Parce que l’écosystème technologique de calibre mondial du Canada est étroitement lié à son dynamique écosystème des secteurs de la création, des possibilités sans précédent s’ouvrent aux entreprises dans les domaines ci-dessous. 

Le cinéma et la télévision au Canada 

TitanicLe revenantChicago et de nombreuses autres superproductions saluées par le public et les critiques ont été tournés au Canada, ce qui confirme sa réputation de « Hollywood du nord » acquise depuis longtemps. En fait, le Canada est le troisième pays le plus filmé du monde, et les villes canadiennes servent souvent de doublures pour des lieux européens ou américains lors des tournages. (Le film Chicago, par exemple, n’a pas été tourné dans la ville des vents, mais à Toronto.)  

Et le boom se poursuit : en 2018, le cinéma et la télévision ont contribué pour 12,8 milliards de dollars au PIB du Canada et soutenu près de 180 000 emplois. Le secteur prospère notamment grâce aux nombreux crédits d’impôt pour films et médias audiovisuels au Canada. Le Fonds des médias du Canada (FMC) offre un soutien financier aux industries canadiennes de la télévision et des médias numériques en s’engageant à investir 353 millions de dollars en 2019–2020. Et en vertu du Crédit d’impôt pour services de production cinématographique ou magnétoscopique (CISP), le gouvernement fédéral accorde aux sociétés de production admissibles un crédit d’impôt correspondant à 16 % des dépenses de main-d’œuvre professionnelle canadienne engagées dans une production agréée. Plusieurs provinces canadiennes offrent aussi des incitatifs financiers supplémentaires. 

Les effets visuels et l’animation au Canada  

Où trouve-t-on le plus grand nombre de studios d’effets visuels et d’animation dans le monde? À Vancouver qui accueille la plus grande concentration de studios canadiens et étrangers. La ville est également la capitale de la Supergrappe des technologies numériques, qui fait partie du réseau national de cinq supergrappes d’innovation dirigées par des entreprises ayant pour but de dynamiser l’économie canadienne en favorisant de nouveaux partenariats. Et Vancouver offre de nombreux programmes d’éducation et de formation à l’intention des artistes, des ingénieurs en logiciels et d’autres professionnels techniques; trois des 10 meilleures écoles d’effets visuels du monde se trouvent à Vancouver.  

Montréal est également en train de devenir un nouveau chef de file mondial des effets visuels et de l’animation, des secteurs y ayant enregistré une croissance de 88 % depuis 2017. La ville compte près de 4 000 spécialistes de l’animation 2D et 3D et des effets visuels qui œuvrent dans un secteur offrant une gamme complète de services qui touchent notamment le milieu universitaire, le développement d’outils, l’animation, l’enregistrement ainsi que les studios de production et de postproduction.  

Les jeux vidéo au Canada 

Comptant près de 700 entreprises de jeux vidéo (dont la plupart se trouvent au Québec et en Ontario), le Canada abrite d’importants développeurs de jeux vidéo, comme BioWare Edmonton, Ubisoft, Studio MDHR, Warner Brothers Games Montréal, Eidos-Montréal, Electronic Arts, Next Level Games et The Coalition. Il s’agit d’un secteur qui contribue annuellement pour 4,5 milliards de dollars au PIB du Canada, selon une nouvelle étude de l’Association canadienne du logiciel de divertissement (ALD).  

La réalité virtuelle et augmentée au Canada 

La technologie de la réalité virtuelle et augmentée est soutenue à Montréal, capitale de la supergrappe canadienne SCALE AI, et à Vancouver, qui est le deuxième plus important écosystème de réalité virtuelle et augmentée du monde après la Silicon Valley. Vancouver compte plus de 230 entreprises spécialisées dans les technologies immersives, alors qu’elles n’étaient que 15 il y a trois ans. L’automne dernier, le VR/AR Global Summit a eu lieu à Vancouver. 

Si vous représentez une entreprise des secteurs du divertissement numérique ou des médias interactifs et que vous n’avez pas encore envisagé de vous implanter au Canada, vous manquez peut-être des occasions dont vos concurrents tirent déjà parti en matière de profits, d’innovation et de réduction des risques. Investir au Canada a pour but de vous aider à étendre vos activités au Canada et à tisser des liens avec un écosystème de personnes, de services et d’outils prêts à vous aider. Nous vous invitons à communiquer avec nous et à commencer à planifier votre expansion dès aujourd’hui : www.investircanada.ca/contact