La résilience du Canada est porteuse de nouvelles occasions

Ian McKay, PDG, Investir au Canada

COVID-19
flag of Canada

Pendant cette pandémie de COVID-19, la priorité du Canada a été la protection et la préparation : protéger la santé et la sécurité des citoyens tout en préparant les entreprises à une transition en douceur vers la reprise.

En suivant les conseils des représentants de la santé publique du Canada, tout le pays – nos citoyens, nos gens d’affaires et nos dirigeants politiques – a travaillé ensemble pour s’assurer que nous sommes bien préparés pour une transition économique forte et résiliente qui incitera davantage d’investisseurs internationaux à choisir le Canada dans les semaines, les mois et les années à venir.

Cette confiance que j’ai dans la résilience du Canada ne découle pas seulement de mon expérience passée, mais également de ce que je vois et de ce que j’entends en ce moment des autres.

Je pense entre autres à une conversation récente avec un représentant de l’un des plus importants partenaires du pays en matière de commerce et d’investissement, qui estime que la réponse collective du Canada à cette crise a été plus efficace que celle de tout autre pays, notamment en ce qui concerne le fait d’écouter les experts de la santé, de réagir rapidement et de mettre en œuvre d’importants programmes de soutien gouvernementaux.

Agir maintenant

À quels programmes de soutien gouvernementaux faisait-on référence? Jetons un coup d’œil à certaines mesures prises par le gouvernement du Canada qui intéresseront les investisseurs internationaux.

Le 11 mai 2020, le gouvernement fédéral a annoncé la création du Crédit d’urgence pour les grands employeurs (CUGE), qui offre un financement de transition d’au moins 60 millions de dollars aux entreprises dont les revenus annuels se chiffrent généralement à 300 millions de dollars ou plus.

Le même jour, le Programme de crédit aux entreprises (PCE), qui avait été mis sur pied plus tôt durant la crise afin d’offrir un soutien supplémentaire de plus de 10 milliards de dollars principalement aux petites et moyennes entreprises, a été élargi aux entreprises de taille moyenne qui ont des besoins plus importants en financement. Administré par l’intermédiaire de la Banque de développement du Canada (BDC) et d’Exportation et développement Canada (EDC), le programme prévoit notamment des prêts allant jusqu’à 60 millions de dollars par entreprise et des garanties d’au plus 80 millions de dollars.

Le Plan d’intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19 encourage les investissements internationaux

Ces récentes aides financières s’ajoutent à d’autres programmes, comme la nouvelle Subvention salariale d’urgence du Canada, qui couvre 75 % des salaires des entreprises admissibles, de toutes tailles et de tous les secteurs de l’économie, avec effet rétroactif au 15 mars 2020.

Mentionnons aussi les délais prolongés de production des déclarations de revenus et de paiement des impôts du gouvernement du Canada, qui permettent à toutes les entreprises de reporter, jusqu’au 1er septembre 2020, le paiement de tout montant d’impôt sur le revenu qui devient exigible entre le 18 mars et le 31 août 2020. Cet allègement correspond à 55 milliards de dollars sous forme de liquidités.

De plus, le fait de permettre aux entreprises de reporter tous les paiements au titre de la taxe sur les produits et services et de la taxe de vente harmonisée (TPS/TVH), ainsi que le paiement des droits de douane exigibles sur les importations à juin 2020 équivaut à accorder des prêts sans intérêt allant jusqu’à 30 milliards de dollars aux entreprises canadiennes.

La réponse du Canada à la COVID-19 se poursuit par l’intermédiaire d’initiatives élargies, comme le Fonds stratégique pour l’innovation qui appuie désormais des projets visant à faire progresser les mesures médicales du Canada dans la lutte contre la COVID-19, notamment les essais cliniques sur les vaccins et les thérapies.

En outre, les occasions offertes par les supergrappes du Canada, notamment le financement de 50 millions de dollars de Fabrication de prochaine génération Canada pour soutenir les entreprises qui fournissent du matériel, des produits et des thérapies essentiels, sont d’autres exemples d’importantes mesures pour les entreprises.

Comme Canadien, je suis fier de la solidarité et de l’incroyable résilience dont a fait preuve notre pays – de ses gouvernements fédéral, provinciaux et municipaux à ses milieux d’affaires (notamment ses investisseurs nationaux et internationaux), en passant par ses citoyens d’un océan à l’autre (notamment ses travailleurs de première ligne et ceux qui œuvrent dans l’ombre) – dans sa lutte contre cette terrible pandémie.

Je vous ai communiqué ces nouvelles réjouissantes sur ces programmes de soutien canadiens susceptibles de rassurer les investisseurs internationaux tout en restant pleinement conscient de la réalité actuelle. Au moment où vous lisez ces lignes, la COVID-19 continue de faire des victimes au Canada et ailleurs dans le monde. Nous ne devons pas l’oublier, même si nous sommes tous désireux de renouer avec la prospérité économique le plus rapidement possible. Nous devons maintenir nos efforts de résilience afin de protéger la santé des Canadiens et de préparer notre économie en vue de la reprise.

Sur ce, j’espère que vous resterez en bonne santé et en sécurité. Des jours meilleurs sont à l’horizon.