Journée internationale de la femme : la situation des femmes et de l'IDE

Investir au Canada

journée internationale de la femme
Femme d'affaires dirigeant une réunion dans un bureau en verre

Pour célébrer la Journée internationale des femmes, Investir au Canada s’est intéressé aux interactions entre les femmes et l’investissement direct étranger (IDE) au Canada et partout dans le monde. Nous savions qu’un fort leadership féminin était au cœur de la culture et du succès de notre organisation, mais les politiques progressistes du Canada concernant les femmes en affaires pourraient-elles avoir une incidence plus importante sur l’attraction d’IDE? Et inversement, l’augmentation de l’IDE pourrait-elle jouer un rôle dans la promotion des droits des femmes dans le monde?

Il s’avère que la réponse à ces deux questions est oui.

Pourquoi les entreprises mondiales devraient investir dans les pays qui s’engagent à respecter la parité hommes-femmes

Pour Ray Kassam, directrice des Services aux investisseurs à Investir au Canada, confier des postes de direction à des femmes n’est pas seulement la « bonne » chose à faire, c’est une décision judicieuse. Et les études sont du même avis. En effet, les études ont montré à plusieurs reprises que les entreprises ayant des femmes cadres sont plus prospères que celles qui n’en ont pas.

Les entreprises mondiales devraient donc investir dans des pays qui promeuvent activement l’équité des genres et soutiennent le leadership féminin. Le Canada est l’un de ces pays.

En 2019, Toronto et Vancouver ont été reconnues comme étant parmi les meilleures villes au monde pour les femmes entrepreneurs, se classant respectivement au 9e et au 11e rang. Le Canada figure parmi les 20 premiers pays du classement du 2020 Global Gender Gap Report, qui indique que le pays a comblé de 77,2 % l’écart hommes-femmes. Le Canada a obtenu des résultats particulièrement bons pour ce qui est du niveau de scolarité, où la pleine parité a été atteinte, ce qui signifie que le pays regorge de talents féminins hautement qualifiés et instruits.

L’insatisfaction du pays face à la persistance de la représentation déséquilibrée des hommes et des femmes aux postes de direction est peut-être plus révélatrice de la position de chef de file du Canada en matière de leadership féminin que les chiffres mentionnés ci-dessus. Pour éliminer les obstacles qui subsistent, le Canada a mis en œuvre des programmes tels que la Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat et Femmes d’affaires en commerce international, qui renforcent l’autonomisation économique des femmes en favorisant leur participation à l’économie mondiale.

Pour les femmes entrepreneurs, investir au Canada, c’est investir dans un pays qui valorise leur leadership et se bat pour leur réussite.

Comment Investir au Canada promeut le leadership féminin à l’interne

Cinquante-cinquante : voilà la répartition entre les femmes et les hommes au sein de l’équipe de la haute direction et du conseil d’administration d’Investir au Canada. Et même si les chiffres ne veulent pas tout dire, il s’agit généralement d’un bon point de départ.

Pour Investir au Canada, la parité hommes-femmes aux plus hauts échelons est une source de fierté et un rappel constant du fort leadership féminin qui contribue à faire de l’organisme ce qu’il est.

Mais le leadership ne vient pas seulement du sommet : il est incarné par les employés à tous les niveaux d’Investir au Canada. Pour promouvoir l’équité des genres au travail, il faut notamment veiller à ce que les femmes – qu’elles commencent leur premier emploi à temps plein ou qu’elles possèdent des années d’expérience – disposent des outils nécessaires pour gravir les échelons.

Katie Curran, chef de l’administration, et Jessica Pantalone, conseillère en ressources humaines, expliquent comment les politiques internes de l’organisme fédéral permettent aux employés de réussir dans leur rôle tout en fondant une famille :

« Investir au Canada a mis en place des dispositions relatives aux congés parentaux progressistes permettant aux deux parents de prendre congé. Nous offrons également des congés pour raisons familiales et encourageons les modalités de travail souples afin que les deux parents puissent s’épanouir sur le plan professionnel. »

Malheureusement, la parité hommes-femmes que l’on retrouve à Investir au Canada n’est pas la norme. Malgré l’incidence positive avérée des femmes cadres sur les résultats, seuls 31 % des postes de direction sont occupés par des femmes en Amérique du Nord. À l’échelle mondiale, ce chiffre tombe à 29 %. Comment pouvons-nous faire mieux?

Aller de l’avant

Collecter et analyser les données

Nous ne pouvons pas nous contenter de parler de parité hommes-femmes et d’équité salariale. Pour obtenir de véritables changements, nous avons besoin de données qui peuvent être analysées pour cerner les écarts entre les objectifs organisationnels et les résultats. Ce n’est qu’une fois que nous disposerons de ces renseignements que nous pourrons revoir et ajuster les politiques et les pratiques, comme la gestion du rendement, les pratiques en matière de promotion, les congés et les modalités de travail souples, pour lutter contre les préjugés inconscients.

Faire des leaders des modèles

Les leaders de tous les genres doivent donner l’exemple en matière de discussion et de promotion de la parité hommes-femmes. Il leur revient de reconnaître la contribution des femmes au travail, de répondre aux demandes de modalités de travail souples de manière accommodante, d’engager la conversation sur les obstacles persistants qui sous-tendent le fossé entre les genres et de chercher activement des solutions. La création d’un espace où les femmes se sentent habilitées à atteindre leurs objectifs professionnels est la responsabilité de tous les cadres supérieurs, directeurs et gestionnaires.

Élever la barre

Les arguments en faveur de l’incidence positive de l’IDE sur les femmes sont assez simples. En bref, l’interdépendance économique qui découle du libre-échange facilite la diffusion des normes, y compris celles qui promeuvent les droits des femmes. Des études ont montré que les sociétés multinationales qui investissent dans des pays aux normes élevées ont tendance à élever les normes dans leur pays d’origine. Les organisations tout comme les nations ne sont donc jamais des joueurs solitaires. Grâce à l’IDE, les pratiques exemplaires en matière de leadership féminin et de parité hommes-femmes peuvent se répandre dans le monde entier.

Communiquez avec nous pour découvrir tout ce que le Canada a à offrir en tant que destination d’investissement et pour savoir comment passer à l’étape suivante : https://www.investircanada.ca/contact.