Collision from Home : Réflexions de partout au Canada

Rebecca McDonell, conseillère, Partenariats et stratégie, Investir au Canada

Collision technologie talent
person watching video conference on laptop computer

C’est lorsque le Canada a réussi à attirer la conférence Collision, l’événement technologique connaissant la plus forte croissance en Amérique du Nord, que le monde a commencé à remarquer les politiques progressives de son voisin du Nord et son expertise internationale pour accélérer le développement de ses entreprises en démarrage et propulser les géants du secteur technologique à un rythme incroyable. En 2019, cet événement colossal a eu lieu en dehors des États-Unis pour la première fois depuis sa création. Grâce à son succès à Toronto, un grand nombre des plus de 25 000 participants en provenance de 125 pays ont immédiatement commencé à planifier leur retour au Canada en 2020.

Avec l’annonce de la pandémie plus tôt cette année, le Canada a vu encore plus de raisons d’ouvrir ses portes aux collectivités mondiales en évoluant rapidement pour s’adapter au plus important chamboulement économique de l’histoire récente. Cet événement était l’occasion parfaite de démontrer au monde entier la résilience, l’adaptabilité, l’innovation et la transformation numérique accélérée du Canada. En mars 2020, Collision a annoncé que la conférence se tiendrait virtuellement depuis Toronto.

Les autres pays perçoivent principalement le Canada comme étant un pays sécuritaire, diversifié, inclusif, novateur et collaboratif. Ce sont d’ailleurs pour ces raisons, et bien d’autres, que le secteur technologique du Canada réussit si bien. Saviez-vous que l’écosystème canadien en technologie a connu dix ans de croissance sans précédent et que le pays a plus récemment établi un record en 2019 en investissant 6,2 milliards de dollars canadiens dans 539 transactions? Notons également la croissance du nombre d’emplois dans ce secteur, qui s’est accélérée à un rythme inédit à l’échelle des villes canadiennes. Les efforts de recrutement de travailleurs spécialisés sont appuyés par le processus d’immigration simplifiée au pays, qui permet aux entreprises de calibre mondial de croître plus rapidement.

En qualité d’agence de promotion des investissements nationaux, Collision a mis à la disposition d’Investir au Canada et de ses partenaires une plateforme d’envergure pour mettre de l’avant une collectivité de promotion des investissements de classe mondiale, de même que nos avantages mondiaux diversifiés.

Réseau de partenaires régionaux d’Investir au Canada

Investir au Canada aide les entreprises qui cherchent à étendre leurs activités à s’y retrouver dans tous les paliers gouvernementaux en les mettant en relation avec son réseau de partenaires régionaux. Présents dans les trois territoires, les dix provinces et une multitude de villes, nos partenaires en attraction des investissements appuient les investissements et en cultivent l’intérêt dans leur région.

En 2019, Collision a créé l’occasion parfaite de réunir ces partenaires sous un même toit afin de présenter le secteur technologique canadien et de créer des relations significatives. La réunion de la collectivité d’investissement au Pavillon du Canada a ainsi permis aux participants de partout dans le monde de créer des liens avec des partenaires, des services gouvernementaux, des experts du secteur, des délégués internationaux, et plus encore.

canada's presence at collision conference 2019

L’avenir des affaires est-il virtuel?

La transformation de la conférence Collision 2020 en mode numérique a d’abord présenté quelques défis. Même si nous n’étions pas en mesure d’offrir une expérience en personne au Pavillon du Canada, Investir au Canada a réussi à mobiliser deux fois plus de partenaires régionaux de son réseau (30 organisations de promotion des investissements au Canada, englobant 60 représentants) et à les amener, en 2020, à utiliser l’appli Collision From Home pour entrer en relation avec des entreprises de calibre mondial souhaitant étendre leurs activités au Canada, en apprendre plus sur elles et créer des liens.

logos of economic development agencies in canada

Comme les conférenciers Collision de différents secteurs et pays dans le monde ont évoqué les effets de la pandémie sur l’accélération de la transformation, nous avons demandé à quelques partenaires régionaux de nous donner leurs impressions et un aperçu du secteur technologique canadien.

Réflexions : Collision from Home 2020

Par suite de votre participation à la conférence Collision from Home, comment pensez-vous que le secteur évoluera?

  • Je suis très impressionné par la plateforme virtuelle de Collision. D’une certaine façon, c’était encore mieux que de réseauter en personne. J’entrevois vraiment la possibilité d’avoir dans le futur un modèle hybride, qui réunirait à la fois des rencontres virtuelles et « traditionnelles » en personne. – Mark Maclean, Montréal International
  • J’ai été agréablement surprise de pouvoir faire cette année encore plus de réseautage, d’apprentissages et d’expériences! Je n’ai pas atteint mes 20 000 pas quotidiens, mais je pense qu’il y aura toujours une place pour des rencontres virtuelles comme celle-ci. – Holly Bond, Halifax Partnership
  • De joindre des entreprises par l’entremise d’une plateforme virtuelle a été une expérience incroyable. Cet événement est la preuve qu’il est possible de miser sur des solutions économiques et efficaces tout en faisant des gains de temps. – Shuiab Tahir, Gouvernement de la Saskatchewan
  • C’était une façon vraiment nouvelle de fonctionner. Une fois adaptés à cette nouvelle réalité, nous avons été étonnés d’avoir pu faire un aussi grand nombre de rencontres interentreprises. Il est toujours essentiel de suivre le courant et de faire volte-face lorsque c’est nécessaire. – Michael Rublack et Joel DeWolfe, Opportunités Nouveau-Brunswick (ONB)

Faits sur le secteur technologique du Canada

  • Le siège social de l’Ingénierie de Google Canada se trouve à Waterloo. – Catharine Gerhard, Waterloo EDC
  • Montréal rafle le titre de meilleure ville universitaire en Amérique du Nord et de sixième au monde selon le classement des meilleures villes universitaires de la firme QS. –Mark Maclean, Montréal International
  • La ville de Québec figure parmi les cinq meilleurs écosystèmes d’Amérique du Nord pour ce qui est de l’abordabilité des talents et parmi les dix meilleurs écosystèmes en Amérique du Nord pour ce qui est de la valeur des efforts investis, selon le rapport Startup Genome Global Startup Ecosystem 2020. – Mélanie Abdel-Malak, Québec International
  • Même si elle n’est pas établie à San Francisco, New York, Londres ou Tokyo, Verafin, une entreprise locale de St. John’s, est la plus importante entreprise de développement de logiciels de lutte contre la fraude financière. L’automne dernier, Verafin a obtenu 515 millions de dollars canadiens en capitaux propres et en restructuration du financement de la dette. Il s’agit du plus important montant de financement de croissance jamais obtenu par une entreprise de logiciels canadienne. Dans le monde des technologies, aucune ville ni aucun village, peu importe sa taille, ne doit être sous-estimé! – Ross Houlihan, Ville de St. John’s
  • Le district d’innovation d’Halifax héberge plus de 2 000 entreprises et nombre d’incubateurs et de carrefours d’innovation comme Volta, un espace de 60 000 pieds carrés servant à mieux servir les entreprises en démarrage du Canada atlantique. Avec 40 entreprises technologiques, un espace de cotravail et des partenaires communautaires, Volta est le plus important carrefour d’innovation au pays, en dehors du corridor Kitchener-Waterloo-Toronto. – Hector Fraser, Halifax Partnership
  • Nos secteurs de la technologie et des finances sont l’un de nos principaux facteurs d’attraction. Ce sont aussi les plus importants secteurs pour les événements et conférences de calibre international au Canada. – Virginie De Visscher, Destination Canada

Les investisseurs nous questionnent sans cesse sur la disponibilité et la rétention des talents, la qualité de la main-d’œuvre et notre position par rapport aux centres technologiques comme celui de la Silicon Valley. Que leur répondez­-vous?

  • Plus de 70 % des résidents de Halifax ont un diplôme d’études postsecondaires. Avec 10 universités et 13 campus de collèges communautaires partout dans la province, il y a un flux constant de diplômés compétents, scolarisés et diversifiés, prêts à intégrer les secteurs fondés sur les connaissances. Il y a aussi plusieurs programmes parmi lesquels choisir pour embaucher des travailleurs compétents formés à l’étranger et des diplômés internationaux. C’est sans compter que les entreprises ont accès à Connector, notre programme municipal primé qui jumèle des entreprises avec de nouveaux immigrants et diplômés. – Hector Fraser et Holly Bond, Halifax Partnership
  • Les Canadiens ont un don pour l’innovation et de solides capacités en R et D. Ils sont aussi diplômés d’établissements d’enseignement incroyables. Tout ceci se traduit par des talents de grande qualité et une capacité à attirer une main-d’œuvre qualifiée de partout dans le monde. La facilité de faire des affaires, jumelée à de formidables politiques d’investissement, réglementations, normes de protection de la PI et incitatifs financiers, permet d’attirer chaque année des capitaux immenses dans le secteur dynamique des technologies. – Shuiab Tahir, Gouvernement de la Saskatchewan
  • On trouve au Nouveau-Brunswick d’excellents collèges et universités et un bassin de talents hautement qualifiés. L’équipe stratégique en main-d’œuvre d’ONB a d’ailleurs uni ses efforts à ceux d’entreprises pour appuyer l’acquisition de talents à l’échelle locale, régionale et internationale. Nous avons les coûts les plus bas, un facteur qui a incité nombre d’entreprises technologiques à établir leurs centres en R et D et leurs activités de développement et de livraison ici. – Michael Rublack et Joel DeWolfe, Opportunités Nouveau-Brunswick (ONB)
  • En tant que pays ayant la population la plus éduquée de l’OCDE, le Canada a tout ce qu’il faut pour attirer et conserver les talents mondiaux et locaux, et assurer leur développement. Le réseau de centres de recherches du Québec comprend sept universités prestigieuses et joue un rôle actif pour assurer la coopération entre les universités et le secteur. – Archit Dhir, Investissement Québec

Ce n’est pas tout : communiquez avec nous

En 2019, Investir au Canada a été ravi de participer à la conférence Collision, de pair avec ses partenaires de partout au pays. Nous sommes également enchantés d’avoir eu l’occasion de nous joindre à la conférence 2020 sur l’appli Collision from Home.

En 2021 et en 2022, Toronto demeurera une ville « noyau » pour cet événement mondial, et le Canada parviendra de nouveau à attirer les joueurs clés du secteur technologique. D’ici là, la collectivité de promotion des investissements du Canada, d’un océan à l’autre, fait preuve d’agilité et maintient son soutien aux entreprises de calibre mondial par l’entremise de plateformes virtuelles – webinaires, vidéoconférences, événements virtuels et médias sociaux. Investir au Canada conserve sa volonté inébranlable de faciliter les liens entre les investisseurs et les bons partenaires de partout au Canada.

Communiquez avec nous pour entrer en relation avec notre réseau de partenaires et discuter de vos projets d’investissements technologiques au Canada.