31 raisons d’investir dans les possibilités minières au Canada

Large dumptruck in mine during sunset

Aujourd’hui plus que jamais, le monde veut ce qu’offre le secteur canadien des minéraux et des métaux. Investir au Canada cherche à établir des liens entre les entreprises du monde entier et la riche variété de possibilités d’investissement minier au Canada.

Un nouveau guide intitulé Pleins feux sur l’exploitation minière : Possibilités dans le secteur canadien des minéraux et des métaux révèle l’éventail complet de ces possibilités. Il sera lancé au cours de la séance de la fête du Canada présentée par Investir au Canada à la Convention de l’Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs (ACPE), le lundi 13 juin.

Quelle est la signification de 31? La liste des minéraux essentiels du Canada contient 31 matières jugées essentielles à la sécurité de notre pays et de nos partenaires commerciaux. Voici 31 raisons pour lesquelles les investisseurs mondiaux voudront choisir le Canada pour les possibilités d’investissement dans l’exploitation minière.

  1. Englobant des matériaux allant de l’aluminium au zinc, la liste des minéraux essentiels du Canada reflète l’importance de l’accessibilité aux minéraux et métaux clés et leur production fiable. De plus, ces 31 minéraux essentiels soulignent la nature vitale des chaînes d’approvisionnement du Canada qui assurent l’arrivée à bon port rapide des matières essentielles, en toute sécurité et de façon efficace.
  2. En tant que producteur de nombreux minéraux et métaux essentiels utilisés dans les véhicules électriques, les énergies renouvelables, les applications de technologie propre et la fabrication de pointe, le Canada est un choix naturel pour les investisseurs.
  3. Pour obtenir des preuves récentes d’investissements attribuables en partie à la force du Canada dans les minéraux et les métaux, il faut tenir compte de l’annonce récente du Canada qui accueillera la plus grande installation de fabrication de batteries de véhicules électriques en Amérique du Nord. LG Energy Solution de Corée a annoncé en mars 2022 son intention de construire une nouvelle usine de fabrication de batteries pour véhicules électriques (VE) à Windsor, en Ontario, dans le cadre d’une coentreprise avec Stellantis (sixième constructeur automobile au monde) basée aux Pays-Bas. L’installation représente un investissement total de plus de 5 milliards de dollars canadiens et la création de 2 500 emplois.
  4. Comme preuve supplémentaire de cette force dans les minéraux et les métaux, le Canada est le seul pays de l’hémisphère occidental capable de fabriquer des véhicules électriques du début à la fin.
  5. Les entreprises mondiales reconnaissent-elles les avantages fondamentaux du Canada qui sont bâtis sur les fondations d’un secteur des minéraux et des métaux prospère? En un mot – oui. L’entreprise BASF, basée en Allemagne, a récemment acquis des terrains pour l’installation de matériaux de batteries prévue à Bécancour, au Québec. General Motors, basée aux États-Unis, dans le cadre d’une coentreprise avec Posco Chemical, basée en Corée, fait un investissement de 500 millions de dollars pour construire une installation de matériaux actifs de cathode (MAC), également à Bécancour. Honda, basée au Japon, a annoncé une mise à niveau de son usine de fabrication automobile d’Alliston (Ontario) à hauteur de 1,4 milliard de dollars canadiens, tandis que General Motors a annoncé un investissement de 2 milliards de dollars canadiens dans ses usines de fabrication d’Oshawa et d’Ingersoll (Ontario).
  6. En tout, plus de 60 minéraux et métaux sont produits par l’exploitation de 200 mines au Canada, ainsi que de 50 fonderies de métaux non ferreux, raffineries et aciéries.
  7. Le Canada est une destination de premier plan pour le financement minier international. La Bourse de Toronto (TSX) et la Bourse TSX-Capital de risque (TSXV) abritent 43 % des sociétés minières publiques du monde.
  8. Les 202 sociétés minières cotées sur le TSX et les 944 sociétés cotées sur le TSXV ont une capitalisation boursière combinée de 521 milliards de dollars canadiens et ont levé 7,5 milliards de dollars canadiens en capitaux propres en 2020.
  9. En plus d’un meilleur accès au capital, les entreprises cotées à la Bourse de Toronto et à la Bourse TSX-Capital de risque bénéficient d’une visibilité améliorée des transactions, d’une couverture des analystes, d’indices spécialisés et d’exigences de cotation sur mesure.
  10. Le Canada est une plaque tournante mondiale pour les petites sociétés d’exploration. En 2020, les petites entreprises d’exploitation minière ont dépensé 1,03 milliard de dollars canadiens en exploration, ce qui représente 71 % des projets actifs au Canada et 80 % des exploitants de projets.
  11. Le Canada est l’un des pays les plus favorables aux mines dans le monde. Dans un sondage annuel auprès des sociétés minières du monde entier, l’Institut Fraser a indiqué que le Canada se classe au deuxième rang mondial dans son Indice d’attractivité des investissements. Par administration, la Saskatchewan se classe au deuxième rang mondial, et le Québec et le Yukon figurent également parmi les 10 premiers au monde dans le dernier sondage de 2021.
  12. Cette attractivité pour les investisseurs peut être attribuée en partie à la géoscience moderne de haute qualité du Canada, qui est à la fois vaste et largement utilisée. Cette géoscience publique à la fine pointe de la technologie est un outil éprouvé pour identifier les régions prometteuses et guider les investissements du secteur privé dans l’exploration minérale.
  13. Les investisseurs bénéficient d’une variété d’incitatifs et de l’appui du gouvernement fédéral et des gouvernements provinciaux et territoriaux du Canada, y compris de politiques fiscales favorables et de mesures fiscales pour encourager les activités.
  14. Les actions accréditives, une innovation fiscale propre au Canada, ont généré des milliards de dollars pour l’exploration minière et contribué au développement de certaines des mines les plus importantes du pays.
  15. Le Canada offre un accès facile et important aux marchés mondiaux, y compris en Amérique du Nord. Le pays a également conclu des accords sur la promotion et la protection des investissements étrangers (APIE) avec 35 pays et 15 accords de libre-échange (ALE) avec accès à 51 pays. Ces ALE donnent aux investisseurs étrangers un accès privilégié à 1,5 milliard de consommateurs, ce qui représente un produit intérieur brut (PIB) combiné de 54 000 milliards de dollars américains, soit près des deux tiers du PIB mondial.
  16. Une tendance positive continue à l’inscription postsecondaire dans les domaines des sciences, des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques, comme l’environnement, l’ingénierie, l’intelligence artificielle et la robotique, assurera la place du Canada comme destination privilégiée pour les industries du savoir comme l’exploitation minière.
  17. La participation des Autochtones et l’inclusion des connaissances autochtones réduisent les risques pour les investisseurs en contribuant à la conception des projets et en fournissant une certitude quant à l’utilisation des terres et à l’accès à celles-ci. Le secteur des minéraux et des métaux est le plus important employeur privé des peuples autochtones au Canada.
  18. Pour les sociétés minières qui s’intéressent aux avantages de l’électricité propre et renouvelable, 82 % de l’électricité produite au Canada ne produit aucune émission de gaz à effet de serre (GES). L’hydroélectricité et d’autres sources d’énergie renouvelables contribuent à 67 % de l’électricité du Canada. L’énergie éolienne et solaire photovoltaïque (PV) est la source de production qui croît le plus rapidement au Canada.
  19. Le programme élaboré par le Canada – Vers le développement minier durable (VDMD) – a été la première norme mondiale d’exploitation minière durable à exiger des évaluations des sites.
  20. Pour revenir aux minéraux essentiels et aux possibilités qu’ils offrent, le Canada est l’un des quatre principaux producteurs mondiaux de métaux du groupe du platine (MGP). Il possède également certaines des plus grandes ressources connues de terres rares au monde, estimées à plus de 14 millions de tonnes d’oxydes de terres rares.
  21. Le Canada a le potentiel d’être un carrefour nord-américain pour le raffinage du nickel et du cobalt de qualité batterie.
  22. Les pénuries mondiales prévues de nickel avant 2030 signifient des possibilités pour les investisseurs : le Canada figure déjà parmi les cinq premiers pays pour la production mondiale de nickel et de nickel raffiné. Il est aussi le deuxième producteur à faible coût de nickel raffiné au monde.
  23. Le Canada possède des dépôts de roches dures de la plus haute pureté comme sources d’hydroxyde de lithium de qualité batterie. De plus, la saumure sous-marine provenant d’opérations préexistantes du secteur de l’énergie présente la présence possible de lithium, avec des projets qui peuvent tirer parti des données géologiques existantes et abondantes, de l’infrastructure et d’une main-d’œuvre hautement qualifiée.
  24. Le Canada se classe constamment parmi les cinq principaux producteurs de zinc raffiné (y compris le zinc recyclé) et a un potentiel important pour de nouveaux gisements.
  25. Le Canada se classe parmi les dix premiers producteurs mondiaux de minerai de fer, dont l’utilisation principale est la fabrication d’acier.
  26. Le Canada est un producteur et un exportateur de premier ordre en matière de potasse, minerai aux caractéristiques essentielles à l’agriculture et à l’agroalimentaire qui stimule le rendement des cultures.
  27. Le Canada est un important producteur mondial de diamants hors zone de conflit.
  28. Le Canada possède plus de 40 mines de métaux précieux dans neuf provinces et territoires, dont la plupart sont des mines d’or autonomes. La majorité de ces opérations se situent dans des secteurs qui ont un long historique d’exploitation minière, une main-d’œuvre locale hautement qualifiée et des infrastructures et des installations de traitement bien établies.
  29. Le Canada possède des usines de transformation et des raffineries pour de nombreux minéraux et métaux, avec de l’hydroélectricité renouvelable propre et une infrastructure de transport étendue pour acheminer les marchandises vers les centres de fabrication nord-américains.
  30. Compte tenu de la faible intensité en carbone de l’électricité canadienne, la production canadienne d’alliages et de produits d’acier a une empreinte carbone nettement inférieure à celle de nombreux concurrents.
  31. Le Canada a été un des premiers à adopter l’automatisation minière, notamment par des applications dans le forage d’exploration, le roulage, le traitement du minerai et la ventilation.

Voilà 31 raisons de choisir le Canada pour les possibilités d’investissement minier, et 31 raisons de télécharger Pleins feux sur l’exploitation minière : Possibilités dans le secteur canadien des minéraux et des métaux le lundi 13 juin 2022. Téléchargez le guide ici. Nous vous verrons à l’ACPE!