Champ d’application de l’évaluation pour les cinq prochains exercices

Champ d’application de l’évaluation, de l’exercice 2018-2019 à l’exercice 2022-2023

Investir au Canada se fait un devoir de mener des évaluations formatives et sommatives de ses programmes de manière à en assurer l’efficacité. Comme il s’agit d’un nouvel organisme, un plan d’évaluation sera élaboré au cours de l’exercice 2019-2020, une fois que l’organisme sera entièrement opérationnel (activités et services).

Programme Dernière évaluation Évaluations prévues au cours des cinq prochains exercices Exercice d’approbation Dépenses de programme pour 2018-2019 couvertes dans le cadre de l’évaluation prévue (en dollars) Dépenses de programme pour 2018-2019 couvertes dans le cadre de toutes les évaluations prévues (en dollars) Dépenses de programme totales pour 2018-2019 (en dollars)
Stratégie et développe­ment des partenariats Sans objet À déterminer À déterminer 0 0  3 167 862
Commerciali­sa­tion et promotion Sans objet À déterminer À déterminer 0 0 7 373 945
Services aux investisseurs Sans objet À déterminer À déterminer 0 0  4 077 421
Total Sans objet Sans objet Sans objet 0 0 14 619 228

Analyse comparative entre les sexes (ACS) plus pour 2018-2019

Renseignements généraux
Gouvernance Sans objet.

Puisqu’il s’agit d’un nouvel établissement public, aucun plan de mise en œuvre de l’ACS n’a été élaboré.

En ce qui concerne la composition du Conseil d’administration, l’égalité entre les sexes (50/50) sera une priorité afin de veiller à ce que l’ACS soit intégrée dans le processus décisionnel. Dans le cadre du recrutement de talents, Investir au Canada devra miser sur la diversité qu’offre le Canada sur le plan des genres, des ethnies et des âges.
Ressources humaines Sans objet.

Aucun équivalent temps plein ne se consacrera à la mise en œuvre de l’ACS en raison de la taille de l’organisation (67 employés).
Initiatives prévues Il incombera à l’équipe de direction d’assurer le suivi et la reddition de comptes au sujet de l’ACS, et ces activités devront être prises en compte dans l’élaboration et dans la mise en œuvre des services. Des indicateurs de rendement seront établis et feront l’objet de rapports réguliers à l’intention du Conseil d’administration.

Investir au Canada a l’intention, lorsqu’il sera entièrement opérationnel, de collaborer avec des partenaires non traditionnels au Canada s’il existe des occasions de miser sur des investissements provenant de l’étranger. Par exemple, des collectivités autochtones pourraient s’intéresser à stimuler le développement et la croissance économique au moyen des investissements directs étrangers. Pour appuyer l’atteinte des objectifs à plus long terme en matière de diversité et d’autonomisation des jeunes, Investir au Canada évaluera la possibilité de mettre en œuvre un programme de bourses IDE dans le cadre duquel certains postes pourraient être réservés à des diplômés récents d’écoles de gestion dont le rendement est élevé.  De plus, ces diplômés d’écoles de gestion seront également ciblés pour des postes en intelligence d’affaires.

Investir au Canada s’inscrit dans une stratégie plus générale de transformation de la place qu’occupe le Canada dans le monde.  Une part importante de la proposition de valeur du Canada comprend l’avantage de la diversité. Dans l’exercice de définition des secteurs cibles, Investir au Canada considérera les répercussions potentielles des investisseurs sur la sexospécificité et la diversité, et pourra travailler avec ces investisseurs dans le but d’améliorer la parité des genres ou d’autres objectifs de diversité, tout en établissant le Canada comme une destination de prédilection pour l’investissement.

Stratégie ministérielle de développement durable 2018-2019

Mars 2018

1. Contexte de la Stratégie ministérielle de développement durable

À titre d’établissement public, Investir au Canada n’est pas assujetti à la Loi fédérale sur le développement durableet il n’est donc pas tenu d’élaborer une stratégie de développement durable.  Néanmoins, Investir au Canada souscrira aux principes de la Stratégie fédérale de développement durable (SFDD) en appliquant la Politique d’achats écologiques.

La Politique d’achats écologiques appuie les efforts que le gouvernement du Canada déploie pour promouvoir la gérance de l’environnement. Conformément aux objectifs de la politique, Investir au Canada appuie le développement durable en intégrant les facteurs de performance environnementale au processus décisionnel en matière d’approvisionnement au moyen des mesures décrites dans le tableau « Objectif de la SFDD : gouvernement à faible émission de carbone », dans la section 2 ci-dessous.

2. Engagements pris pour Investir au Canada

Objectif de la SFDD : Un gouvernement à faible émission de carbone
Cible de la SFDD Mesure de contribution de la SFDD Mesure(s) ministérielle(s) correspondante(s) Point de départ si disponible, et indicateurs de rendement des mesures ministérielles Programmes visés par les mesures ministérielles
Réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) provenant des parcs de véhicules et des bâtiments fédéraux de 40 % par rapport aux niveaux de 2005 d’ici 2030, avec l’ambition d’atteindre cet objectif d’ici 2025. Soutenir la transition vers une économie à faible émission de carbone grâce à des pratiques d’achat écologiques. Appuiera des pratiques écoresponsables en milieu de travail permettant de réduire les émissions de carbone au Canada, et prendra des mesures qui cadrent avec la Politique d’achats écologiques.  

Les bâtiments temporaires qui seront occupés de mars à décembre 2018 appartiennent à Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC), qui sera responsable de cette mesure. L’emplacement à long terme a reçu la certification « or » de la norme LEED pour bâtiments existants.

Aucun achat n’est prévu pour la flotte d’Investir au Canada.
Sans objet

Puisqu’il s’agit d’un nouvel établissement public, les indicateurs de rendement seront établis à une date ultérieure.
Services internes

3. Intégration du développement durable

Conformément à la SFDD, Investir au Canda considérera les répercussions potentielles sur l’environnement dans le cadre du développement de ses plans, ses politiques, ses processus et ses communications.