Contexte opérationnel

Investir au Canada est un nouvel établissement public créé pour coordonner et renforcer les efforts des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux et des administrations municipales. Investir au Canada attirera des investissements importants au Canada en présentant le pays comme une destination de premier choix pour l’investissement mondial. Pour ce faire, Investir au Canada s’efforcera de fournir des services à guichet unique qui rendent l’investissement au Canada plus simple et plus attrayant pour les investisseurs étrangers, faisant du Canada une destination d’investissement de premier plan. Puisqu’il s’agit d’une nouvelle organisation œuvrant dans un environnement mondial complexe, il existe des facteurs externes et internes qui peuvent affecter la capacité d’Investir au Canada d’atteindre les résultats prévus.

Externes

Pour répondre aux priorités gouvernementales visant à accroître la prospérité et à faire croître la classe moyenne, le Canada doit être à la fine pointe de l’innovation, et l’investissement direct étranger (IDE) est un moteur clé du changement technologique et des progrès novateurs. Les économies en expansion rapide attirent une part croissante des investissements internationaux et la concurrence pour attirer les IDE est féroce. Souvent soutenus par des incitations généreuses, les organismes de promotion de l’investissement étranger dans le monde entier qui cherchent activement à attirer des IDE ont vu leur nombre augmenter de 50 % au cours des dix dernières années. Le Canada gagnera immensément en attirant davantage d’IDE – une stratégie ciblée qui s’harmonise avec la nouvelle stratégie de croissance du gouvernement et qui met l’accent sur les solides avantages économiques du Canada est essentielle.

Le Canada continuera de jouer un rôle de chef de file dans la promotion des approches progressistes par rapport au commerce ainsi qu’au chapitre de la collaboration internationale, et ce, conformément aux priorités stratégiques du gouvernement à l’appui de la croissance économique inclusive et du soutien au commerce. Investir au Canada demeurera conscient et soucieux de ces défis et possibilités et ajustera sa proposition de valeur, ses stratégies et ses priorités au besoin.

Internes

En tant que nouvel établissement public, Investir au Canada doit renforcer sa capacité organisationnelle et mettre en place les cadres de fonctionnement, l’infrastructure et les systèmes essentiels. Pour atteindre l’excellence organisationnelle et les normes les plus élevées en matière d’efficience et d’efficacité, il faut des politiques opérationnelles rigoureuses et des cadres de contrôle efficaces. Au cœur de ses activités doit se trouver une équipe hautement qualifiée et performante qui fournit des services de calibre mondial, tout comme des compétences exceptionnelles en matière de coordination et de collaboration avec les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux et les administrations municipales, sans oublier l’industrie. Une compréhension détaillée de l’écosystème complexe des acteurs, des intérêts, des politiques et d’autres variables qui influeront à la fois sur l’orientation et le succès d’une approche à long terme visant à attirer les investissements étrangers au Canada est également nécessaire.

Le gouvernement du Canada s’est engagé à instaurer une culture de mesure, d’évaluation et d’innovation en ce qui touche la conception et l’exécution des programmes et des politiques. Le gouvernement s’est également engagé à faire progresser la parité entre les sexes, à établir de nouvelles relations avec les peuples autochtones et à améliorer les partenariats avec tous les ordres de gouvernement. Il est prévu que les progrès réalisés par rapport aux engagements et à l’efficacité des programmes fassent l’objet d’un suivi et de rapports. Ajoutés à la responsabilisation et à la transparence, ces engagements doivent être pris en considération au moment de mettre sur pied les programmes, les politiques et les stratégies.

Principaux risques

En tant que nouvel établissement public qui évolue dans un monde complexe en évolution rapide, Investir au Canada sera confronté à des risques importants qui pourraient avoir une incidence sur la réalisation de ses objectifs.

Risques liés au fait d’être une jeune organisation et à la capacité organisationnelle

En tant que jeune organisation, Investir au Canada court des risques. L’équipe de base des affaires d’Investir au Canada est une équipe hautement qualifiée et performante qui cible, soutient et facilite l’attraction des IDE et offre des services de classe mondiale aux investisseurs. L’un des principaux enjeux sera la capacité de l’organisation d’attirer une main-d’œuvre hautement qualifiée en temps opportun et de la maintenir en poste. Des politiques, des procédés et des systèmes opérationnels solides sont nécessaires au fur et à mesure que l’organisation renforce sa capacité et développe ses programmes qui assureront à la fois les plus hautes normes de responsabilisation et de service à la clientèle. Si Investir au Canada n’atteignait pas ces objectifs et ne répondait pas aux attentes des clients, sa réputation pourrait être menacée.

Pour atténuer ces risques, une équipe de transition a été mise en place afin d’établir les bases et appuyer le démarrage de l’organisation.  La rémunération sera comparable aux marques de données pertinentes, notamment à celle du secteur privé, afin d’assurer la compétitivité par rapport aux salaires et aux avantages sociaux. On adoptera une approche de collaboration pour le développement des programmes et des systèmes et on établira de solides relations avec les intervenants clés afin d’assurer l’harmonisation et de tirer parti des systèmes et des réseaux existants. Un cabinet de recrutement spécialisé sera engagé pour aider à cerner et à recruter les talents nécessaires pour l’équipe dirigeante et d’autres postes clés.

Risques financiers

Il y a un risque que les estimations de coûts et les coûts réels associés à la mise en place d’Investir au Canada diffèrent; cela entraînerait des déficits de financement qui auraient une incidence sur la capacité de l’organisme d’atteindre ses objectifs. Divers facteurs pourraient affecter cette situation, notamment les salaires pour attirer des postes du secteur privé qui sont plus élevés que prévu. Les fonds risquent également d’être périmés au cours des premières années; le renforcement des capacités de la société pourrait prendre plus de temps que prévu.

Pour réduire l’incidence de ces risques, Investir au Canada surveillera étroitement sa situation financière et ajustera ses plans de dépenses au besoin. Des profils de financement ont été établis. Ils comprennent une extension progressive des opérations pour tenir compte du temps nécessaire à la mise en place et au recrutement.

Risques liés aux marchés mondiaux

Dans un contexte où la complexité et les incertitudes liées aux échanges commerciaux s’intensifient, les investisseurs canadiens risquent de ne pas pouvoir s’adapter assez rapidement au marché et de manquer d’importantes occasions d’attirer des IDE. Investir au Canada consultera son conseil d’administration, ses partenaires et l’industrie et cherchera à obtenir des conseils sur une base continue. L’organisme contribuera également au processus de prise de décisions politiques dans le cadre d’élaboration de politiques. On mettra en place un cadre ministériel de gestion des résultats et du rendement qui comprendra des analyses comparatives fréquentes pour veiller à ce que les efforts d’IDE soient ajustés en fonction des mouvances de l’économie mondiale. Il demeure essentiel qu’Investir au Canada demeure agile et adapte sa proposition de valeur aux investisseurs.

Risques Stratégie de réaction au risque Lien avec les responsabilités essentielles du ministère Lien vers les engagements de la lettre de mandat ou les priorités pangouvernementales et ministérielles (le cas échéant)
Risques liés au démarrage et à la capacité organisationnelle
Il y a un risque qu’Investir au Canada ne soit pas en mesure de recruter une main-d’œuvre hautement qualifiée et à fort impact en temps opportun et de la maintenir en poste.
  • Un cabinet spécialisé a été engagé pour développer le système de classification et la rémunération sera comparable aux marques de données pertinentes, notamment  à celle du secteur privé, afin d’assurer la compétitivité des salaires, des avantages sociaux et de l’offre globale.
  • Un cabinet de recrutement spécialisé sera engagé pour identifier et recruter l’équipe dirigeante et d’autres postes clés.
Tous Lettre de mandat
Risques financiers
Il existe un risque que les estimations de coûts et les coûts réels associés à l’établissement d’Investir au Canada diffèrent, ce qui pourrait entraîner des pressions et des déficits de capitalisation.
Il y a également un risque que les fonds soient périmés au cours des premières années d’exploitation, car la mise en place de la capacité pourrait prendre plus de temps que prévu.
  • Investir au Canada suivra de près sa situation financière et ajustera ses plans de dépenses au besoin.
  • Des profils de financement ont été établis. Ils comprennent une extension progressive des opérations pour tenir compte du temps nécessaire à la mise en place et au recrutement.
Tous Lettre de mandat
Risques du marché global
Dans un contexte où la complexité et les incertitudes liées aux échanges commerciaux s’intensifient, il y a un risque qu’Investir au Canada ne s’adapte pas assez rapidement aux changements et qu’il manque des occasions importantes d’attirer des IDE.
  • Investir au Canada sera fondé sur les valeurs clés d’une organisation agile et souple, et adaptera ses stratégies et ses priorités en fonction de l’évolution du contexte extérieur.
  • Investir au Canada travaillera de façon continue avec ses partenaires, intervenants et clients afin de s’assurer que :
    1. Le contexte et les tendances au niveau de l’investissement soient bien compris ; et
    2. Les données nécessaires à la prise de décision sont disponibles.
  • L’information relative au processus d’élaboration des politiques fédérales sera fournie en temps réel.
  • Un cadre ministériel de gestion des résultats et du rendement sera mis en place et comprendra des analyses comparatives fréquentes pour veiller à ce que les efforts d’IDE soient ajustés en fonction des mouvances de l’économie mondiale.
Partenariat et stratégies

Services aux investisseurs